Côte d’Ivoire/Laurent Gbagbo reconduit à la tête du Fpi tendance Aboudramane Sangaré

0
658

Pour son quatrième congrès ordinaire, le Front populaire ivoirien (FPI) des inconditionnels de Laurent Gbagbo s’est réuni à Moossou, à une heure d’Abidjan, dans la résidence de l’ex-Première dame Simone, dont un énorme portrait voile l’un des murs.

Après deux jours d’événement, les militants ont reconduit à la présidence du parti le seul candidat légitime à leurs yeux : Laurent Gbagbo.

Son intérim et meneur de la fronde au sein du FPI, Aboudramane Sangaré, continue de réclamer la libération de son chef, toujours incarcéré à la Cour pénale internationale (CPI). « La Côte d’Ivoire n’est pas libre aujourd’hui, elle n’est pas délivrée. Lui seul est le chainon manquant pour délivrer, pour réconcilier la Côte d’Ivoire, a-t-il expliqué. Donc, on mène cette bataille-là. Ce n’est pas lié forcément à des élections. Gbagbo peut venir et la Côte d’Ivoire saura quel statut lui donner. »

Si Aboudramane Sangaré a pour premier objectif la sortie de prison de l’ex-homme fort de la Côte d’Ivoire, il garde en ligne de mire sa lutte pour une nouvelle Commission électorale, jugeant l’actuelle trop favorable au président Alassane Ouattara.

« Nous, nous ferons tout pour que Ouattara s’asseye pour discuter. Mais nous le comprenons aussi. Sans cette chose-là, il ne peut pas gagner une élection en Côte d’Ivoire. Il le sait, et c’est ça son drame : il ne peut pas libérer parce qu’en libérant lui-même serait en prison ». Depuis le début de la dissidence, le FPI pro-Sangaré boycotte toutes les élections dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici