Côte d’Ivoire/Le directeur général de la police constate le saccage du commissariat de Botro

0
701


LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA POLICE NATIONALE, KOUYATÉ YOUSSOUF : POSONS NOUS LA QUESTION POURQUOI CELA ET ÉVITONS UN ESPRIT REVANCHARD.

Suite à l’événement malheureux qui s’est produit à Botro, dans la nuit du lundi 11au mardi 12 février, le directeur général s’est rendu dans le Sitiklan pour s’imprégner des réalités de cet événement. Le général Kouyaté Youssouf a déploré cet acte et l’a condamné avec la dernière énergie, << nous déplorons ce genre d’acte et nous le condamnons fermement. Nous sommes venus constater les faits. Nous sommes venus voir l’état de santé de nos hommes et aussi apporter le réconfort du ministre de l’intérieur et de la sécurité….. et celui de la Direction Général de la Police NATIONALE ( DGPN ) >>, a indiqué, le directeur général de la police. Mais avant Kouyaté Youssouf et sa délégation conduits par le héros d’une nuit, le commissaire Benoît Téhora, ont passé en revue les dégâts matériels dans le commissariat. À la place d’armes du commissariat de Botro, le premier patron de la police nationale de Côte d’Ivoire a adressé les remerciements au préfet, au maire, commissaire et à ses éléments pour leur sang froid. << je voudrais adresser mes sincères remerciements au préfet, au maire  et surtout au commissaire pour la bonne gestion de cet événement qui pouvait se transformer en drame. La police a échoué, la population a aussi échoué. Maintenant posons nous des questions. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Quel est le problème ? Il y a un problème. Sortons de l’émotion. Beaucoup de courage au commissaire et ses éléments pour votre sang froid. Évitons surtout l’esprit revanchard. Nous allons rectifier le tire. Nous allons identifier ce qui n’a pas marché et aller sur de nouvelles bases >>, a signifié, Kouyaté Youssouf. Pour terminer, il a confié les éléments de la police de Botro aux autorités afin de bien réussir la mission qui leur est assignée. Le premier adjoint au maire de la commune de Botro, N’guessan Maurice, a quant à lui condamné cet acte qu’il traité d’acte ignoble et malsain pour une commune comme Botro. << J’ai été très déçu quand j’ai appris la nouvelle. Nous avons déjà initié des rencontres de sensibilisation pour que cela ne se reproduise plus jamais ici à Botro. Je lance un appel à la jeunesse d’informer les autorités toute fois qu’il y aura un problème. De ne pas s’adonner a ce gens de comportements qui peuvent tourner au drame. Nous ne voulons plus cela >> a déploré, N’guessan Maurice.

O.K.O

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici