Côte d’Ivoire/Le PDCI-RDA s’effrite encore. Duncan et des cadres du parti de Aimé Henri Konan Bédié créent leur mouvement

0
679

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la saignée continue au PDCI-RDA, le plus ancien parti de Côte d’Ivoire. La crise qui secoue cette formation politique depuis son refus d’adhérer au parti unifié RHDP, n’est pas prête de s’arrêter. En effet au cours d’un grand rassemblement ce dimanche 23 décembre 2018 à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan-Cocody, le collectif des ministres PDCI avec à leur tête le vice-président de la République Daniel Kablan Duncan, a annoncé la création du mouvement PDCI-Renaissance au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire.

Son objectif, s’opposer à la rupture du PDCI -RDA d’avec les autres partis membres du RHDP afin que se poursuive le dialogue entre les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié. C’est la substance du message que Daniel Kablan Duncan, Albert François Amichia, Siandou Fofana et l’ensemble des autres ministres membres du PDCI-RDA ont tenu à livrer au public lors de ce rassemblement qui, selon les organisateurs aura réuni plus de 9000 personnes. Dédormais il faudra compter avec un nouveau courant politique au sein du parti de Henri Konan Bédié, dénommé ‘’PDCI-Renaissance’’.

Pour Daniel Kablan Duncan, les enjeux et les défis pour la paix auxquels notre pays fait face, doivent maintenir le PDCI dans l’esprit du dialogue permanent avec ‘’nos frères et sœurs de l’alliance des Houphouetistes’’. Selon le vice-président de la République, il est certes légitime pour le PDCI de vouloir accéder au pouvoir d’Etat mais cela ne pourra se faire nulle part ailleurs qu’avec le RHDP. Le coordonnateur des vice-présidents du PDCI estime que le dialogue entre Bédié et Ouattara est tellement primordial que rien ne devrait s’opposer à cette voie.

Il en veut pour preuves les résultats positifs réalisés par le PDCI depuis son appartenance ‘’naturelle à la famille politique qui relie les enfants de notre Père Fondateur, le Président Félix Houphouët-Boigny’’. Alors, pour Duncan, il faut travailler ainsi désormais sans relâche pour que la Côte d’Ivoire continue de connaître une prospérité durable. Daniel Kablan et le collectif des ministres PDCI assurent qu’ils ne quittent pas le PDCI-RDA ni n’adhérent désormais au RHDP unifié. Seulement, ils refusent la rupture entre ces deux formations et préconisent le dialogue. Une posture bien obscure pour certains observateurs qui n’ont pas manqué de la qualifier de jeu trouble. Par un certain temps en Côte d’Ivoire, on aurait dit un pied dedans un pied dehors.

Fondio R

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici