Côte d’Ivoire/L’ensemble des six villages et campements gravitants de la sous-préfecture d’Arikokaha ont célébré l’an 62 à Badiokaha

0
136

A l’instar de toutes les contrées du pays, la sous-préfecture d’Arikokaha a également célébré dans la joie et l’allégresse le 62ème anniversaire de l’indépendance de notre pays. Pour l’occasion, tous les six villages et les campements gravitants ont convergé vers le village de Badiokaha où les populations ont écouté le message du représentant du Président de la République, Mme Aphanou Marie Laure épouse Djédjé, Sous préfet de Arikokaha.

sdr

avant de faire montre de leurs savoir faire dans tous les secteurs d’activités artistiques, culturelles, socioéconomiques et en terme de défilés. Dans son discours, le sous-préfet a relevé les nombreux efforts consentis en faveur de l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire malgré la conjoncture de la pandémie du Covid 19 et de guerre en Ukraine. Elle a invité les populations au vivre ensemble, à la paix et à la cohésion sociale qui permettront au pays de poursuivre sa marche en avant. Mme le Sous-préfet d’Arikokaha a surtout invité les jeunes au travail et souhaité que l’événement malheureux survenu dans le village de Fononkaha pendant le weekend pascal cette année qui avait entraîné le meurtre du jeune collégien Apalo Coulibaly, ne se répète plus.

«Malgré les moments difficiles que vit le monde entier, la pandémie du Covid 19 et la guerre en Ukraine, notre pays poursuit sa marche inexorable vers le développement sous la conduite éclairée du Président de la République Alassane Ouattara.Je voudrais exhorter. Tous nous sommes interpelés pour la préservation et la consolidation de la paix. Je voudrais en cette célébration solennelle, exhorter la jeunesse au travail pour qu’elle puisse s’assumer pleinement. Que les tristes événementsvsurvenus à Fononkaha soient définitivement derrière nous», a dit la première responsable de la sous-préfecture d’Arikokaha qui n’a pas manqué de fustiger l’orpaillage clandestin et les conflits agriculteurs-éleveurs dont les premiers cités ont tendance à se rendre justice eux-mêmes au détriment de la loi.

dav

L’excellence était également au rendez-vous avec plusieurs distinctions, notamment des prix de  meilleure école, meilleur élève du primaire, meilleur enseignant…

La cérémonie officielle  qui a enregistré plusieurs prestations d’artiste modernes et traditionnels s’est achevée par un défilé de toutes les forces vives de la sous-préfecture.

sdr

L’après midi a été consacré au sport avec deux matchs de football féminin et masculin auxquels ont assisté le député de la circonscription de Niakara-Arikokaha-Tortiya, Catherine Koné, accompagnée d’une forte délégation et l’ensemble des présidents de mutuelles de développement des villages de la sous-préfecture d’Arikokaha.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici