Côte d’Ivoire/L’inspection générale d’État recommande des audits plus réguliers dans les ministères

0
1165

L’inspection générale d’État a remis ce vendredi 1er juin 2018, ses rapports d’activités au Président de la République Alassane Ouattara. Selon Théophile Ahoua N’Doli, l’institution a effectué 39 mission en 2016 et 15 en 2017. Elle recommande par ailleurs des audits internes réguliers dans les différents ministères. L’organe supérieur d’audits internes et du fonctionnement de l’administration de l’État, notamment le fonctionnement des ministères et structures sous tutelles, des institutions de l’État, des Epen, des sociétés d’États, des sociétés à participation financière publique, l’inspection générale d’État est conduite à ce jour par Théophile Ahoua N’doli. Ce dernier s’est réjouit du bon fonctionnement de l’administration ivoirienne dans son ensemble. Toutefois, il a noté quelques dysfonctionnements. << L'inspection générale d'État a réalisé en 2016, 39 missions et en 2017 15 missions. Soit seule, soit conjointement avec l'inspection générale des finances et les inspections générales des ministères. Nos missions de contrôle et d'audits ont permis de relever dans de nombreux cas des dysfonctionnements au niveau des ressources humaines tant quantitativement que qualitativement >>. Le premier responsable de l’institution de contrôle, a relevé au plan quantitatif, une répartition déséquilibrée des ressources humaines qui conduit bien souvent, à des effectifs pléthoriques dans certaines administrations, quand d’autres sont en sous effectifs. Et au plan qualitatif, il fera remarquer qu’il y a un déficit important de personnel qualifié dans de nombreuses structures techniques. Selon lui aussi, l’on peut regretter que les organigrammes existants ne sont pas conformes aux textes réglementaires. Alassane Ouattara a pris en compte les remarques formulées par ces deux rapports. << Il est nécessaire que la question de la bonne gouvernance qui constitue un impératif et un levier de développement, soit inscrites dans les habitudes de nos compatriotes et de manière particulière, ceux qui ont la charge de la gestion publique. Il n'est de secret pour personne de constater que les pays qui ont les meilleures performances en matière de bonne gouvernance, sont les pays qui se développent très rapidement. Malgré tous les efforts qui sont faits depuis mon arrivée aux affaires, j'entends encore ici et là, qu'il y a des possibilités pour des gens d'acheter des places aux concours. Alors j'ai demandé au ministre de la fonction publique, qu'il n'hésite pas du tout à mettre fin aux fonctions de tous les chefs de services qui vont s'adonner à de telles pratiques >>. À propos des remarques concernant l’organigramme, le Chef de l’État les trouve inacceptables et promet faire un remaniement ministériel dans quelques semaines, qui sera pour lui l’occasion de demander que les effectifs des cabinets ne bougent pas, pour permettre de faire un audit des effectifs dans chaque ministère. Toujours selon le Président de la République, il est important de s’assurer que les nominations soient conformes à l’organigramme et aux résultats qu’il se propose d’atteindre. << Je compte sur vous, Monsieur l'inspecteur d'État...>>. Notons que l’inspection générale d’État est placée sous l’autorité directe du Président de la République.

F.R

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici