Côte d’ivoire / M’Batto : La jeunesse de N’Gramassabo prend l’engagement de lutter contre l’exode rural

0
1054

M’Batto
La jeunesse de N’Gramassabo prend l’engagement de lutter contre l’exode rural
La jeunesse de N’Gramassabo, localité située à 3 km de M’Batto, son chef lieu de sous préfecture, a décidé de tourner dos à l’exode rural. C’est ce qu’a déclaré Kamenan Darius, président de la jeunesse traditionnelle, qui a été investit, à la place publique du village. Il a signalé que dans le passé, la jeunesse était tenté d’aller à l’aventure en ville. Et que les données ont changé, car cette jeunesse veut maintenir participer au développement de leur localité, en y menant des activités, pour leur autonomisation. Mais, selon le président de la jeunesse traditionnelle, leur désir de revenir au village ou y rester est confronté à un manque de moyens financiers, pour développer diverses activités génératrices de revenus. C’est dans ce sens, que Kamenan Darius et son bureau comptent s’appuyer sur les cadres, afin que leur lutte contre l’exode rural prenne effectivement forme. Il a également annoncé que les jeunes vont s’investir dans la propriété de leur localité. Pour y arriver, il a recommandé l’union et le respect des aînés, particulièrement de la chefferie traditionnelle. Dans le souci de les aider à combattre l’exode rural, l’honorable Aka Véronique, député de M’Batto et Assahara a dégagé des moyens, afin de favoriser leur insertion dans le tissu économique. Son suppléant, Tano Tchoume, qui l’a représenté à la cérémonie d’investiture, a reconnu que les jeunes à partir de 20-21 ans avaient tendance à rejoindre la ville, par manque d’activités. C’est pour cela, selon lui, que l’honorable Aka Véronique a décidé de les soutenir. Ceci, dans l’optique de mener des activités dans leur localité. Dans ce sens, elle a apporté un appui à plusieurs d’entre eux, pour entreprendre. Tano Tchoume a ajouté que, tout sera mis en oeuvre, par la députée de M’Batto et Assahara, pour que la jeunesse de N’Gramassabo puisse rester au village désormais. Les actions pour maintenir les jeunes dans cette localité sont également menées par la mutuelle de développement de N’Gramassabo. Kassi Antoine, au nom du président de cette mutuelle, a souligné que, la structure à laquelle il appartient, a lancé un projet de développement du maïs, en collaboration avec le Cnra. Ainsi, des sacs de maïs ont été acheminés dans cette contrée, pour les distribuer aux jeunes, afin qu’ils puissent faire leurs plantations. Pour Kassi Antoine, la Cnra est prête à installer une unité de transformation du maïs, au cas où la jeunesse s’approprie ce projet.
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici