Ce b’est plus un secret pour personne.

Guillaume Soro est poussé par un bon nombre de ses proches pour se porter candidat à la l’élection présidentielle de 2020. Mais l’ancien Président de l’Assemblée nationale pose avant toute un parrainage consistant avant de secporter candidat.

En abandonnant le « tabouret » le 8 février dernier, Guillaume Soro indiquait clairement qu’il part à l’assaut du « fauteuil ». Mais conscient du fait qu’une telle ambition ne se réalise pas du jour au lendemain, l’ancien chef du Parlement ivoirien veut au préalable s’assurer d’un soutien consistant avant de se jeter à l’eau.

Le MVCI, « Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles », un nouveau parti politique présidé par Félicien Sékongo a en effet rendu une visite à l’ancien leader des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion) à son domicile de Marcory Résidentielle. Ces visiteurs n’étant pas venus les mains vides, ils ont offert un fauteuil à Soro Guillaume pour exprimer la symbolique.

Cependant, le Député de Ferkessédougou exige un acte beaucoup plus fort avant de se décider à présenter sa candidature à l’élection présidentielle de 2020. Voulant également se démarquer de ses potentiels concurrents, Soro a déclaré : « Ceux qui comptent sur l’argent pour corrompre le peuple en 2020 afin de gagner les élections, seront surpris. »

Puis, il ajoute : « Si vous venez un jour me montrer les signatures de 800 mille personnes prêtes à voter pour moi en 2020, je vous dirai alors si je serai candidat ou pas. La décision de ma candidature dépend de vous. »

A noter que le président du Comité Politique  (CP) s’est lancé dans une série de rencontres avec des personnalités et des groupes ethniques de Côte d’Ivoire.

Reste à savoir si toutes ces demarches pourront lui apporter le résultat escompté.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici