Certains se croient déjà en 2020. Pour cette seule raison, il ont
des démangeaisons à fleur de peau. Le fauteuil du pouvoir, les privilèges du pouvoir, les grâces et les honneurs du pouvoir, leur font tourner la tête. Ils ne rêvent et ne pensent qu’à cela, de jour comme de nuit. Il est vrai, le proverbe dit « Comme on fait son lit, comme on se couche ». Mais même s’il reste un seul jour, on en est pas encore là. Un match de football commence à une heure précise et se termine à une autre heure précise. C’es pareil pour les élections. Certains chez nous en Côte d’Ivoire crient déjà à la triche sans que le coup d’envoi n’ait été donné. Ils crient au loup alors qu’ils sont le loup. On en a vu à l’oeuvre dans ce pays et Dieu seul sait s’ils étaient des exemples en matière de démocratie. Le pouvoir pour le pouvoir les rend tellement aveugles aujourd’hui qu’ils oublient leur passé pourtant récent. Attention à ne pas trop tirer sur la corde. Dieu ne vous a pas proclamés vainqueurs de cette élection de 2020 et vous êtes loin d’être Dieu. Et une élection, vous êtes mieux placés que quiconque, pour savoir qu’elle n’est jamais gagnée d’avance. Comme j’ai commencé par le sport, je vous demande de méditer le cas de Issa Hayatou face à Ahmad Ahmad. Je n’en dirai pas plus. 2020 est à la fois proche mais loin. C’est encore au bas mot vingt mois, donc quatre-vingt semaines. Certes une élection se prépare, mais pas à n’importe quel prix. Notre loi suprême prévoit tous les cas de figure. Et puis, franchement dans quel pays au monde -t-on vu le développement d’un pays s’arrêter pour une élection ? Le jour du vote même, le pays arrête-t-il de fonctionner ? Attention, votre excitation, précipitation, votre agitation qui s’apparentent à une certaine frilosité, risquent de vous perdre. Franchement. Ce comportement s’est malheureusement traduit sur le terrain à l’occasion des élections locales où on a mis dans la tête des militants qu’on allait se mesurer par rapport à 2020. Résultat, cinq morts et de nombreux dégâts matériels dans plusieurs localités. Franchement attention. Le ciel se charge chaque jour de nuages et le tonnerre commence à gronder. Quelqu’un de bien connu dans ce pays et a qui on prête le titre de sage, aime à dire à bon entendeur…SALUT

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici