Côte d’Ivoire-Prikro/1,5 million F CFA de médicaments offerts au centre de santé de Koffi Amonkro

0
1162

Les patients qui fréquentent le centre de santé urbain de Koffi Amonkro, une sous préfecture du département de Prikro, pourront être traités aisément. Et pour cause, la mutuelle de développement de Anzan Kouamekro, localité située à 5 km de Koffi Amonkro, son chef lieu de sous préfecture, a jugé bon de renforcer le plateau technique de ce centre de santé. Ainsi, le président de cette mutuelle, Anzan Kouakou Souleymane et son bureau ont fait un don de divers médicaments d’une valeur de 1,5 millions de F Cfa. Ces médicaments leur ont été octroyé par Kouassi Yao, directeur de banque et parrain des dernières festivités de l’An 58 célébrés à Anzan Kouamekro le 7 Août. C’est le sous prefet de Koffi Amonkro, Yapo Aby, qui a réceptionné ce don de médicaments, qu’il a ensuite mis à la disposition du médecin chef du centre de santé urbain. Pour le président de la mutuelle, étant donné que sa localité ne dispose pas de centre de santé, il était impérieux, d’offrir ces médicaments au centre de santé de leur chef lieu de sous préfecture. Et cela, après avoir utilisé un échantillon, pour la séance de dépistage de plusieurs maladies, dont l’hypertension pendant cette période de célébration de la fête nationale. Et de souhaiter que des bonnes volontés leur viennent en aide pour doter leur village de près de 1000 âmes d’un centre de santé. Il a remercié leur bienfaiteur, Kouassi Yao, dont la localité fait partie des 16 villages, qui composent la sous préfecture de Koffi Amonkro. Et de donner rendez vous aux populations dans les jours à venir, pour la livraison d’un logement de maître de 4 pièces construit par la mutuelle. Le sous prefet de Koffi Amonkro, Yapo Aby, s’est réjouit de l’élan de solidarité de la mutuelle de Anzan Kouamekro. « Ces médicaments vous ont été offert par Kouassi Yao. Vous auriez pu les conserver dans votre village, au profit de vos parents. Mais, vous les mettez à la disposition du centre de santé urbain de Koffi Amonkro, qui accueille vos malades, et également ceux des villages voisins. C’est un bon esprit, que vous devez conserver », a t-il soutenu. Puis, de remercier Kouassi Yao, pour les efforts qu’il entreprend pour le bien être de ses parents.

E.Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici