Côte d’ivoire / Prikro : Le président de la mutuelle de Framonkro plaide pour un centre de santé et l’extension de l’électrification

0
816

Prikro
Le président de la mutuelle de Framonkro plaide pour un centre de santé et l’extension de l’électrification
Le président de la mutuelle de développement de Framonkro, Koffi Yao Benson, a saisi l’occasion de la messe d’action de grâce organisée dans sa localité, pour lancer un plaidoyer auprès du conseil régional, en vue de l’amélioration des conditions de vie de ses parents.  » Notre grand souhait est de posséder un centre de santé. Avant, la mutuelle regroupait un autre village voisin, avec qui nous avons entrepris les démarches. Nous avons pu avoir l’agrément pour la construction du centre de santé. Nous recherchons les moyens. Aussi dans le domaine de l’électricité, il faut dire qu’au moment où l’on faisait l’électrification du village, les techniciens n’ont pas tenu compte de son extension. Donc, aujourd’hui, il n’existe pas de poteau dans le nouveau quartier, si ce n’est, dans les anciens quartiers. Ainsi, nous sollicitons l’extension du réseau électrique dans tout le village, tout comme l’ouverture des rues. Nous souhaitons donc le soutien du conseil régional, pour résoudre ces problèmes », explicitera t-il. Le président de la mutuelle a également posé le problème du réseau téléphonique. Selon lui, des études ont montré qu’un pilonne installé dans sa localité, pourra servir jusqu’au département de Koun Fao. Il dit avoir écrit aux différents opérateurs des réseaux téléphoniques, sans suite pour l’instant. L’autre préoccupation majeure pour Koffi Benson et ses parents, c’est le manque de logements de maîtres.  » Au niveau de l’école, il manque 2 logements pour les maîtres, car les populations se sont battues pour en construire 4. Aussi, le ministère de l’éducation nationale vient de nous accorder l’extension de notre école avec une classe de la maternelle. Il faudra donc prévoir encore des logements, pour les instituteurs qui seront appelés à venir travailler ici », poursuivra t-il. Puis, de terminer sa série de doleance, par interpeller le conseil régional sur l’état des pompes villageoises.  » Sur 3 pompes que possède le village, deux sont en panne. Nous avons donc saisi le conseil régional, pour leur réhabilitation, car ce sont des pompes qui datent de 1980″, conclura t-il. Un fait marquant est à souligner dans la localité de Framonkro, c’est la bonne coopération entre chrétiens et musulmans. Le père Joachim Dago, qui a célébré la messe d’action de grâce l’a relevé et souhaite que cela fasse école dans toute la Côte d’ivoire. Le président de la mutuelle Koffi Benson clarifie cette bonne collaboration : « Au moment de la sanctification, il y a 10 ans, il n’ y avait que 10 chrétiens, car le village est à 90% musulmans. Aujourd’hui, la religion chrétienne a évolué avec l’adhésion de beaucoup de personnes, mais les musulmans sont encore les plus nombreux. Cela n’empêche que pour l’intérêt du village, nous collaborons sincèrement. D’ailleurs, il y a 10 ans, les musulmans ont assisté à la sanctification, comme ce fut le cas pour le 10 ème anniversaire ce jour. Il faut dire que dans chaque famille, ces deux religions se côtoient ».
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici