Côte d’Ivoire/Rentré au pays après des soins à Paris, le général Ouassenan a-t-il oublié de dire merci au Chef de l’État ?

0
592

Selon nos informations, à côté d’une cotisation spontanée des cadres et militants du Pdci, et de l’apport personnel du Président Bédié, c’est la Présidence de la République, qui a pris en charge le montant des frais d’hospitalisation évalué à 38000 euros, soit environ 25 millions de Fcfa.

Avant cela, la même institution avait également affrèté un appareil pour héliporter le malade jusqu’à Abidjan, lorsqu’il a eu son malaise. Sur instructions du chef de l’État, c’est le très discret Sidiki Diakité, ministre de l’intérieur et de la sécurité, qui a géré l’évacuation.

Tout en précisant que le chef de l’État, et la Présidence ivoirienne ne sont pas demandeurs de gratitude, ni de remerciements non sincères, ni spontanés d’une part, et d’autre part que l’institution agit quotidiennement dans ce sens, pour tous les ivoiriens et toutes les ivoiriennes, la source a estimé que l’attitude du vice-Président du Pdci, soigné et à l’hôpital américain de Neuilly aux frais de la République, sur le budget de souveraineté du chef de l’État, n’est ni courtoise, ni élégante.

« Il aurait pu se contenter de dénoncer les hommes en général et de dire merci à Dieu s’il lui est difficile de remercier le chef de l’État, après avoir bénéficié d’une prise en charge de la Présidence . Mais faire croire à l’option qu’il a été empoisonné, et que c’est le Président Bédié seul qui s’est préoccupé de son sort, n’est pas juste », a confié la même source généralement bien informée. Nos tentatives pour avoir la réaction du vice-président du Pdci sont restées vaines jusqu’au moment de la publication de l’article.

Sources l’Intelligent d’Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici