La cours royale de Sakassou était quasiment à l’arrêt lundi 14 mai. En effet un appel à observer une nouvelle « journée cours royale morte » pour protester contre le maintien de la reine de reine Akoua Boni 2, troisième reine du royaume du royaume Baoulé après la fondatrice Ablaha Pokou et celle qui lui a succédé, Akoua Boni 1 a été lancé.

La circulation était inexistante autour de la cours royale de Sakassou, selon une source digne de confiance. Cette situation a contraint le marché et quelques commerces à fermer leurs portes. Selon cette même source. « Nanan N’gah Tanou Monique est la reine-mère et non celle qui doit régner. Celle-ci assure jusque-là la régence. Nous l’avons accepté en tant que tel car c’est en son fils en que nous nous reconnaissons, et c’est lui qui est le vrai chef. Son nom de règne sera révélé à l’occasion d’une cérémonie d’intronisation dans la pure tradition Baoulé.  Tant qu’elle voudra s’imposer sur le trône de la royauté, nous allons nous opposer », a dit l’un des responsables du mouvement de protestation qui dit être déterminé à « rétablir la vérité à la cours royale de Sakassou ». 

Dans la soirée du lundi 14 mai, un  détachement de la gendarmerie mobile a été dépêché à Sakassou aux fins d’assurer la sécurité de la cours royale. Toute la journée du mardi 15 mai, un calme apparent planait sur la ville se Sakassou. 

Une rencontre entre les différents camps, les sujets de la reine, les opposants et les autorités administratives de Sakassou est prévue dans un bref délai.

En rappel, il convient de noter que depuis quelques semaines, le Royaume Baoulé, connu pour son calme, sa tempérance, sa finesse et son respect des valeurs traditionnelles et dont l’existence remonte à plus de plus de quatre-cents (400) ans, connait une agitation toute particulière qui étonne l’ensemble du peuple Akan et ses alliés.

Pour mémoire, la majesté Akoua Boni 2 a été intronisée le 31 août 2017. Depuis un an, la reine est visée par une procédure de destitution qui a abouti à une cérémonie d’abdication le jeudi 28 mars 2019, à 05h30 dans le secret de la cours royale.

Une correspondance particulière

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici