Côte d’ivoire-Yamoussoukro /Le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle planche sur les mouvements au titre de l’année 2018

0
970

Barro Mamadou, Directeur des ressources humaines, (Drh) , »ce sont 2633 demandes de mutations qui ont été traités

Le directeur de cabinet du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kabran Assoumou, a lancé, depuis ce mercredi, à Yamoussoukro, les travaux de la Commission nationale de mutation des personnels enseignants et d’encadrement baptisée Exéats pour une utilisation équilibrée des ressources humaines en vue d’un enseignement de qualité. Le directeur des ressources humaines de ce ministère, Mamadou Barro, a présenté à cette occasion le référentiel des métiers de l’administration scolaire (RMAS), « un document de référence » dont le logiciel de Gestion des mutations (GESMUT) qui pallie les dysfonctionnements d’une répartition judicieuse de l’effectif en personnels de ce ministère qui emploie près de 120 000 agents, soit le plus gros effectif de la fonction publique ivoirienne. Au titre de cette année 2018,2633 demandes de mutations dont 2232 pour convenance personnelle et 401 pour le rapprochement de conjoints.Repartis dans l’enseignement secondaire ,l’enseignement primaire et les personnels administratifs. Concernant la formation des personnels administratifs, ce sont au total 759 agents qui ont été formés au renforcement de capacités. « Ces assises se tiennent pour statuer sur les demandes de mutation d’une région à une autre en tenant compte de la nécessité de la continuité du servie. Les applicatifs (logiciels) de gestion dont nous disposons nous permettent de faire un travail sérieux, rigoureux qui minimise au maximum les intrusions humaines ». Ces assises prennent fin ce vendredi 18 mai 2018.

N.Konan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici