Covid-19/Les transporteurs de Bouaké plaident pour l’assouplissement des mesures préventives

0
25

En faveur de la rupture collective du jeûne le mardi 18 mai 2020 à la gare routière de Bouaké, les musulmans transporteurs, par la voix de Adama Touré, président de la Coordination nationale des gares routières de Côte d’Ivoire (Cngr-CI), a lancé un message au gouvernement pour la reprise effective de leurs activités sur l’ensemble du territoire. Notamment la reprise des liasons entre Abidjan et l’intérieur du pays et un assouplissement des mesures prises pour arrêter le Coronavirus en vue de faciliter leurs activités.     

« Depuis la crise sanitaire due au Coronavirus, l’heure est grave pour nous les transporteurs. Vous ne pouvez pas vous imaginer la galère de certains paris nous malgré les efforts du gouvernement en ces moments difficiles. Nous souffrons économiquement et moralement. Nous demandons au Président de la République, Alassane Ouattara, l’assouplissement des mesures prises pour arrêter la propagation du Coronavirus et la reprise effective des activités dans notre secteur d’activité », a dit Adama Touré. 

Profitant de la situation, il a sensibilisé ses camarades transporteurs au strict respect des mesures contre le coronavirus.       « Sans cela, nous ne pourrons pas reprendre notre activité. Protégeons-nous et protégeons les autres. Ensemble, stoppons la propagation du Coronavirus en étant disciplinés et en appliquant les mesures de prévention. Nos gares routières doivent être des lieux sûres. Je vous exhorte a appliquer les recommandations suivantes : La réduction du nombre de passagers dans vos taxis de 05 a 04, y compris le conducteurs. Soit 02 passagers à l’arrière du véhicule et 01 à côté du chauffeur. Dans les Gbakas, les sièges du milieu ne doivent plus être occupés durant cette période d’interdiction. Dans les intercommunaux de 07 places, 05 places seront désormais autorisées. Rendez obligatoire le port du cache-nez et le lavage des mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique chez les passagers au moment de leur embarquement », a souligné le président de la Cngr-CI.

Pendant plus d’heure sous une forte lchaleur torchaleur, Adama Touré n’a pas reculé. Dans un langage clair, il fera, passer son message aux passagers, transporteurs, commerçants, en autres…  

Représentant le ministre Amadou Koné à cette cérémonie de rupture collective du jeûne, Bema Fofana, député de Bouaké, a expliqué que l’objectif de cette organisation vise à faire un témoignage de solidarité, de partage, d’union et de fraternité islamique instaurée entre transporteurs par le ministre des Transports. Bema Fofana a, félicité les transporteurs de Bouaké pour leur discipline depuis le début de cette crise sanitaire, non sans les inviter à l’union sacrée et au respect des mesures de prévention prises par le gouvernement pour sauver des vies.

« C’est ensemble, dans l’union, la solidarité et la discipline que nous sortirons de cette crise sanitaire à laquelle nous faions face », a dit le député Bema Fofana.

JPH

Légende. Le président de la Cngr-CI, Adama Touré (boubou blanc) à la gare routière de Bouaké pour la rupture collective du jeûne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici