Daoukro/ Révision de la liste électorale. La Cei appelle l’Iffou à participer au processus.

0
436

Emile Ebrottié, premier secrétaire permanent adjoint et porte-parole de la Cei (Commission électorale indépendante) conduisait hier, une délégation à Daoukro, en vue de sensibiliser les populations et les informer sur la prochaine révision de la liste électorale.

Devant les forces vives de la région et tout le corps préfectoral, Emile Ebrottié, premier secrétaire adjoint de la Cei  et porte-parole, a donné les raisons de sa présence dans la capitale de l’Iffou : « Aujourd’hui, je suis présent devant vous en tant que superviseur, pour parler de la révision de la liste électorale qui aura lieu du 10 au 24 Juin». Et de dire qui est concerné par cette opération : « Tous ceux qui sont sur la liste et non l’intention de changer de lieu de vote ne sont pas concerné par cette opération. Par contre, celui qui change de lieu de vote, doit y participer. Tout comme ceux qui ont changé de patronyme ». Il a précisé qu’en termes d’innovation, l’enrôlement en ligne est prévu pour ceux, qui ont changé de lieu de vote. Par contre l’enrôlement physique est exigé pour ceux qui ont changé leur patronyme.

Et pour les nouveaux majeurs, il faut obligatoirement avoir 18 ans révolus au plus tard le 24 Juin. Le premier secrétaire permanent adjoint, également superviseur de la région du Moronou a, par la suite, donné les pièces requises, pour participer à l’opération. « Il s’agit d’avoir la Cni, ou l’attestation d’identité, ou le certificat de nationalité ou le récépissé de l’enrôlement pour l’obtention de la Cni. Les réceptions et les enrôlements se feront dans tous les lieux de vote de 2018, soit 11000 lieux d’enrôlement », a-t-il indiqué. Emile Ebrottié a également dévoilé le calendrier de l’opération. Chose importante qu’il a tenu à souligner est le fait que le traitement des requérants ou des contentieux se fera désormais seulement pour ceux qui figurent sur la liste électorale en leur présence et avec preuve à l’appui. Surtout, il a souligné que le changement de lieu de vote se fera après présentation d’un certificat de résidence. Des échanges ont eu lieu pour édifier tout un chacun.

Le problème majeur posé est le changement de lieu de vote, en rapport avec la transhumance selon des intervenants. A ce sujet, Emile Ebrott ié a été clair, les textes exigent qu’un  changement de lieu de vote s’effectue après présentation d’un certificat de résidence. Il a rassuré que la  Cei n’est pas en retard sur son programme, malgré la Covid 19. Pour terminer, il a rassuré les uns et les autres que les nouvelles cartes d’électeurs seront sécurisées, tout en demandant aux chefs de village de faire en sorte que le séjour des agents recenseurs se déroule bien dans leurs  localités. Le préfet de région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro, Aka Julie, a exhorté ses administrés à adhérer à

JPH   

Legende. Le premier secrétaire adjoint de la Cei, Emile Ebrottié a invité la région de l’Iffou à prendre une part active à l’opération d’identification du 10 au 24 juin prochain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici