Débat entre Trump et Biden aux États Unis/C’était électrique

0
477

Elections américaines : le débat entre Donald Trump et Joe Biden tourne au pugilat

Le premier débat entre les deux candidats à la présidentielle américaine s’est résumé en une série d’attaques personnelles. Le président sortant, Donald Trump, n’a pas arrêté d’interrompre et d’insulter son rival. Difficile, dans ce contexte, de discerner les arguments de l’un et de l’autre.

Donald Trump et Joe Biden ont offert un dialogue décousu, confus et difficile à suivre, ce mardi soir. Fidèle à ses habitudes, Donald Trump a systématiquement coupé la parole de son interlocuteur, qui a parfois eu du mal à se contrôler.

« Avez-vous la moindre idée de ce que ce clown est en train de faire ? », a ainsi lancé Joe Biden alors qu’il avait déjà été interrompu une dizaine de fois par son rival. Avant de tonner :

« Tu vas la fermer, mec ? » « Ce fut vraiment une première partie productive », ajoutait-il ironique, à la fin du premier acte, qui portait sur la nomination du neuvième juge de la Cour Suprême .

Le candidat démocrate a néanmoins tenté d’attaquer le bilan du président américain en ce qui concerne le Covid-19 .

« Combien d’entre vous avaient une chaise vide aujourd’hui parce que vous avez perdu un proche du Covid ? », a-t-il demandé, interpellant les téléspectateurs. Avant de juger : « Donald Trump a été totalement irresponsable », en faisant référence à ses déclarations sur le désinfectant et alors que le président américain relativisait l’importance du port du masque et de la distanciation physique.

Attaques personnelles

Donald Trump a aussi été attaqué sur son propre terrain, l’argument qu’il met en avant en permanence : l’économie. Joe Biden a ainsi souligné que lui et Barack Obama avaient hérité d’une récession et qu’ils avaient renversé la tendance, quand Donald Trump a hérité d’une économie florissante qu’il a « gâchée ».

Mais ce sont surtout les attaques personnelles qui ont marqué le débat. Une passe d’armes s’est ainsi engagée quand Donald Trump a attaqué le fils de Joe Biden pour son rôle en Ukraine. Durant plusieurs minutes, les deux candidats se sont engagés dans un monologue simultané, auquel le candidat démocrate a finalement mis un terme en s’adressant aux Américains : « Il ne s’agit pas de sa famille, de la mienne, mais de la vôtre. Cet homme ne s’occupe pas de votre famille. » Un sujet que le candidat républicain a tenté de remettre sur la table quelques minutes plus tard…

« Plus faibles, plus malades, plus pauvres »

La question des impôts de Donald Trump a aussi été abordée, même si Joe Biden a sans doute raté une occasion de mettre en cause plus sérieusement son rival. Le président américain a assuré qu’il avait payé 38 millions de dollars de taxes une année, 27 millions une autre année. Alors que le « New York Times » a publié sa déclaration d’impôts sur le revenu montrant qu’il n’avait payé que 750 dollars en 2016, il a seulement répondu que c’était faux et qu’il s’agissait en fait de « millions de dollars ».

Autre sujet brûlant : l’intégrité de l’élection. Ces derniers jours, Donald Trump avait refusé de dire qu’il assurerait une transition démocratique s’il était défait le 3 novembre. Des propos qu’il a assumés. « J’appelle mes supporters à aller voter et à bien surveiller ce qu’il se passe dans les bureaux de vote », a clamé le président américain, qui a promis de faire appel à la Cour Suprême pour compter les votes. « Cela va être une fraude comme on n’en a jamais vu. » Ce à quoi Joe Biden a répondu : « Votez ! Si nous avons les votes, il s’en ira, quoi qu’il en dise. Donc votez ! ».

La conclusion du candidat démocrate était d’ailleurs sans appel : « Avec ce président, nous aurons été plus faibles, plus malades, plus pauvres, plus divisés et plus violents. »

Sources Les Echos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici