Département de Korhogo/Bonne gouvernance : Des jeunes instruits par le projet « jeunes de valeurs » de la fondation Friedrich Ebert Stiftung

0
64

La coordination départementale du projet « jeunes de valeurs » de Korhogo ne lésine pas sur les voies et moyens pour apporter sa pierre à l’édification d’une société plus démocratique, adepte de la pluralité des opinions et des idées constructives.

A cet effet, ladite coordination a organisé une session de formation autour du thème « gouvernance démocratique : la déconstruction du culte de la personnalité », le samedi 7 mai 2022 à l’espace ami des femmes.

Définition du culte de la personnalité, ses différents aspects, ses conséquences sur la démocratie et sa mise en parallèle avec la bonne gouvernance, genre et féminisme, gouvernance démocratique, ont constitué les principaux modules dispensés par Vergès Konan, Dr en droit public et membre du réseau ivoirien des leaders (Ril).

La cinquantaine de participants issue des partis politiques, syndicats, de la société civile, des groupements ou associations et autres structures du département de Korhogo, dans une approche participative et de partage d’expériences, a été outillée sur les thématiques susmentionnées.

« Ces jeunes qui aspirent à s’impliquer davantage dans leurs communautés et dans la consolidation de la démocratie ainsi que de la bonne gouvernance, se doivent d’avoir des atouts et acquis en la matière en vue de les impacter positivement. En termes de recommandation, il serait judicieux de donner les moyens aux bénéficiaires de la formation de faire des plaidoyers sur les différentes thématiques identifiées et ce, auprès des gouvernants », a fait remarquer Vergès Konan, le formateur.

Pour Paré Yssouf, coordonnateur du projet « jeunes de valeurs » du département de Korhogo, cette formation arrive à point nommé : « on a besoin de visionnaires pour faire des propositions concrètes afin de développer nos pays, nos communautés (…) Ces thématiques qui ont été abordées ont permis aux jeunes d’avoir des idées claires et précises sur la différence à faire entre des institutions fortes et des hommes forts pour paraphraser l’ex-président américain, Barack Obama »

Les participants se sont dit prêts à assumer leur rôle d’ambassadeurs de la paix et de la cohésion sociale dans leurs communautés à travers la sensibilisation. Dans cette veine, ils ont animé des séances de sensibilisation au centre artistique et au quartier Kôkô de Korhogo, le dimanche 8 mai 2022, en français, senoufo et malinké. Une activité qui a touché plus de 500 personnes. Notons que le projet « jeunes de valeurs », est financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le bureau d’Abidjan de la fondation Friedrich Ebert Stiftung.

Billy Kakao 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici