Disparition de l’avion transportant le joueur Emiliano Sala/Les recherches ont repris

0
626

Le lundu 21 janvier l’avion de tourisme transportant le joueur italo-argentin Emiliano Sala disparaissait au dessus de la Manche. Depuis plus de trace de l’avion encore moins du joueur. Ce mercredi 23 janvier les recherches ont repris pour tenter de le retrouver.

Après avoir été interrompues durant la nuit, les opérations de recherche ont reprises ce matin. « Nous avons repris les recherches. Deux avions décollent et nous concentrerons nos recherches sur une zone précise où, selon nous, nous avons la plus haute probabilité de trouver quelque chose, en nous basant sur l’étude des marées et de la météo depuis la disparition de l’avion », a tweeté la police de Guernesey.

« Les zones côtières autour d’Aurigny ainsi que les rochers et les îles seront également examinés depuis les airs », a ajouté la police sur le réseau social. Le monomoteur Piper PA-46 Malibu emprunté par le joueur de 28 ans, effectuant le trajet Nantes-Cardiff, a disparu des radars lundi soir vers 20h20 TU, à une vingtaine de kilomètres au nord de l’île anglo-normande de Guernesey.

Le contrôle aérien de l’île voisine de Jersey avait précisé lundi soir que l’avion et ses deux occupants, qui volaient dans un premier temps à 5 000 pieds, avaient demandé à descendre et évoluaient à 2 300 pieds avant d’échapper aux radars. Les recherches, entamées lundi soir, ont duré « quinze heures » et couvert près de 3 000 kilomètres carrés, selon la police.

Message prémonitoire

Dans un message vocal envoyé via WhatsApp à des proches, le footballeur s’inquiétait de l’état de l’avion. « Je suis dans l’avion, on dirait qu’il va tomber en morceaux, et je pars pour Cardiff », a dit l’ancien joueur de Nantes dans un message transmis via la messagerie WhatsApp et reproduit par des médias argentins.

« Si dans une heure et demie vous n’avez plus de nouvelles de moi, je ne sais pas si on va envoyer des gens pour me rechercher, parce qu’on ne va pas me trouver, sachez-le. Papa, qu’est-ce que j’ai peur ! », ajoute-t-il dans son message.

L’avant-centre, auteur de 12 buts sur la première moitié de saison en Ligue 1, venait d’être transféré contre une somme estimée par la presse à 17 millions d’euros, un record pour le club gallois de Cardiff, évoluant en première division anglaise.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici