Election présidentielle d’Octobre 2020/Bema Fofana, Député du RHDP de Bouaké Commune : »Bouaké est favorable au RHDP, nous gagnerons avec 80% des voix »

0
929

A huit (08) mois de l’élection présidentielle d’octobre 2020, L’Honorable Bema Fofana, Député du RHDP de Bouaké Commune et adjoint au Maire de ladite ville jette un regard rétrospectif sur les résultats de l’élection présidentielle de 2010 à Bouaké. Lesquels résultats selon lui, conforte le RHDP dans sa prochaine à 80% des voix à l’élection présidentielle d’octobre 2020 à Bouaké. Il appelle cependant à la mobilisation de tous.

Nous sommes à 08 de l’élection présidentielle d’Octobre 2020, comment se porte votre parti politique, le RHDP sur le terrain à Bouaké ?

Le RHDP se porte à merveille à Bouaké. Le terrain est quadrillé. Depuis plusieurs années, nous sommes sur le terrain et nous continuons de travailler. Le terrain nous ai favorable

Que répondez-vous  à vos détracteurs qui disent que le RHDP a mis aux arrêts le Président du Conseil Régional du PDCI de la Région du Gbêkê, pour naturaliser votre adversaire ?

Ce n’est pas le seul cadre du PDCI. C’est une affaire de justice. Nous ne nous menons pas des affaires de justice. Le débat doit se mener à la justice.

Vous êtes l’un des jeunes loups de la politique ivoirienne ces dernières décennies à Bouaké. Quelle est votre force sur le terrain ?

Si vous arrivés aujourd’hui à Bouaké, vous verrez ce qui est mis en œuvre pour le bonheur de la population. Vous avez entendu récemment que des gens parlent des cartes d’identités qui seraient entrain d’être distribuées à Bouaké. C’est archi-faux. C’est l’organisation que le parti a mise en place pour permettre aux militants du RHDP d’avoir leur  papier pour qu’ils puissent s’inscrire sur la liste électorale qui leur fait peur. C’est une initiative des cadres du RHDP de Bouaké avec à leur tête le ministre Amadou Koné qui travaillent pour que nos militants puissent s’inscrire sur la liste électorale. Quoi de plus normal. Tous les partis politiques le font. Même le PDCI a commencé il y a plus d’un an. Nous faisons en sorte que les personnes en âge de voter puissent s’inscrire sur la liste électorale. Aujourd’hui, avec l’avènement du RHDP, nous sommes en train de ratisser large. Des militants qui étaient hier au PDCI, beaucoup nous ont rejoint. C’est normal que Le PDCI s’amenuise de plus en plus. C’est un terrain que nous connaissons. Nous savons qui fait quoi. Le RHDP a apporté beaucoup de changements à Bouaké. Surtout avec le marché qui est en train de sortir de terre. La construction des routes, le projet  AGIR pour les jeunes et les recrutements dans les différents services sont visibles. Toutes les couches sociales dans la Région du Gbêkê sont touchées par ce changement. On peut les toucher du doigt.  Si hier nous n’avons pas tout cela et qu’aujourd’hui, les choses sont en train de changer,  forcement la population va tourner à notre faveur. C’est une question de mieux-être.

Au regard de toutes les réalisations que vous venez de citer, vous êtes convaincus de la victoire du RHDP à Bouaké au soir du 31 octobre 2020 ?

Les gens aiment spéculer.  Il y a ceux qui font les discours et ceux qui sont dans le concret. Au RHDP, nous sommes dans le concret. Nous parlons avec des preuves à l’appui. A l’élection présidentielle de 2010, où le Président Alassane Ouattara, Bédié et Gbagbo étaient candidats, nous (le RDR) avons obtenus 49% des suffrages dans la Région du Gbêkê. Nous étions premiers. Aujourd’hui, beaucoup de cadre du PDCI dans la Région du Gbêkê nous ont rejoints. Vous faites un tour à Bouaké dans les zones rurales, le PDCI n’a plus pion sur rue. Sur le terrain, les gens adhèrent à la politique du président Alassane Ouattara. Aujourd4hui avec ce que le président a apporté et avec ce que  les cadres apportent, les choses ont évolué.  Si hier avec le PDCI tout puissant, on a gagné, aujourd’hui avec le RHDP, il n’y a pas de débat. On gagne avec 80% des voix  dans la région de  Gbêkê.

Le Directoire du RHDP a initié des tournées  de validation et d’implantation des structures dans les différentes coordinations régionales pour s’assurer du travail qui est fait. Quel est l’état des lieux à Bouaké ?

On ne va pas faire la fine bouche. Il y a eu quelques difficultés à Bouaké suite aux différentes nominations qui ont été faites. Aujourd’hui, Dieu merci tout est rentré dans l’ordre. Bouaké et sa région étant une zone favorable, très rapidement nous allons publier la liste des différentes structures au plus tard la fin du mois. La base est déjà constituée.  Il fallait résoudre certains problèmes au niveau du sommet.  C’est chose faite Je voudrais tirer le chapeau au secrétaire Exécutif et au président du Directoire du parti qui ont pris le problème à bras le corps. Tous les cadres sont en ordre de bataille.

Quel message adressez-vous aux militants du RHDP à hui (08) mois de l’élection présidentielle ?

Je demande aux militants de rester concentrés,  de garder le cap et de continuer à travailler. Seul le travail paie. C’est ce que nous avons toujours fait. Notre objectif ; c’est maintenir le cap, ramener la cohésion, continuer la sensibilisation, vendre le produit RHDP, notre parti, et participer aux activités du parti. Nous sommes sur le terrain pour vendre le produit RHDP aux indécis. Aujourd’hui, il se vend bien et les indécis ne sont pas beaucoup.

Aux cadres du RHDP de Bouaké, je leur demande de descendre sur le terrain  et continuer à soutenir  le parti comme ils ont commencé à le faire. D’autres le font depuis longtemps. Ceux qui ne sont pas encore dans cette optique, je leur demande de nous rejoindre sur le terrain. On est cadre, c’est vrai, mais  c’est grâce au parti. C’est parce que le RHDP est au pouvoir qu’on est nommé à des postes de responsabilité. Moi seul, je ne peux pas tout faire. Chacun à son niveau  peut faire un peu pour le bonheur du parti.

Pour terminer, je dis merci à tous les cadres de Bouaké. Je leur demande de rester mobiliser et concentrés  pour qu’au soir du 31 octobre 2020, le RHDP soit vainqueur. J’adresse un remerciement particulier au ministre Amadou Koné  qui  fait la fierté de notre zone. Je lui demande de continuer.

Entretien réalisé par N’guessan Kouadio

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici