En Allemagne, Angela Merkel va se retirer de la politique

0
544

C’est d’abord lors d’une réunion des instances dirigeantes de l’Union démocrate-chrétienne (CDU) qu’Angela Merkel a fait ces annonces, avant de les confirmer quelques heures plus tard devant la presse.

La chancelière ne compte pas partir en cours de route, mais son quatrième mandat sera bien son dernier, même en cas d’élection anticipée avant cette date, assure-t-elle. Elle promet également de ne pas briguer d’autre fonction politique après 2021, y compris au niveau européen.

La chancelière allemande au pouvoir depuis 2005 a par ailleurs annoncé son départ de la tête de son parti de centre droit qu’elle dirige depuis 18 ans. A ce sujet, Angela Merkel précise qu’elle ne choisira pas de successeur. Même si en filigrane, la secrétaire générale de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, une proche de la chancelière, a déjà fait part de son intention de lui succéder, selon plusieurs agences de presse citant des sources au sein du parti.

« Tourner la page »

Affirmant avoir pris sa décision avant les vacances parlementaires cet été, elle a dit assumer la responsabilité des revers électoraux de ces derniers mois, reconnaissant que le gouvernement avait perdu de sa crédibilité, et promettant de réévaluer le bilan de sa coalition gouvernementale à mi-mandat.

« Je crois que nous avons besoin de tourner la page », a-t-elle ajouté, alors que les alliés de sa « Grande Coalition » ont essuyé à quinze jours d’intervalle de sérieux revers électoraux aux scrutins régionaux en Bavière puis dans le Land de Hesse.

Le monde entier ne l’oubliera certainement pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici