En Côte d’Ivoire, le meurtre d’un enfant de 4 ans crée l’émoi

0
856
Le 26 février, un enfant de 4 ans était retrouvé mort, enterré, à Abidjan. Le crime a suscité de fortes réactions dans l’opinion et sur les réseaux sociaux, poussant la classe politique à s’emparer du sujet. Une marche en sa mémoire a eu lieu le samedi 3 mars.

Aboubakar Sidick Traoré habitait avec sa famille à Williamsville, un quartier d’Abidjan. Il était surnommé « Bouba » et avait quatre ans. Son corps a été retrouvé, lundi 26 février, enterré juste derrière le hôpital d’Angré, dans la capitale économique ivoirienne. Sa gorge avait été tranchée par un bijoutier bien connu et apprécié du voisinage. « Un marabout du quartier m’a dit de le tuer pour pouvoir avoir de l’argent », a déclaré à la police l’homme de 27 ans.

Les motivations précises de ce crime ne sont pas encore complètement connues. Certaines sources policières évoquent de possibles implications politiques, mais rien ne permet à l’heure actuelle de le certifier. Toutefois, la violence de l’assassinat et l’âge de la victime ont suscité de fortes réactions dans l’opinion et sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici