Youssouf Bakayoko et les fantômes de 2010

0
1102

L’opposition ne veut plus entendre parler de lui, mais il demeure à la tête de la Commission électorale indépendante. Et aura la charge des scrutins prévus cette année.C’était le 31 décembre 2010, au premier étage d’un restaurant cossu des beaux quartiers de Paris. « À l’étranger pour des raisons familiales et de sécurité », le président de la Commission électorale indépendante (CEI) de Côte d’Ivoire,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici