Enrôlement/A Bouaké l’ONG FADEC soutient financièrement une centaine de personnes défavorisées

0
547

Pour aider à bien mener l’opération nationale d’enrôlement pour l’établissement de la carte nationale d’identité (CNI) à Bouaké, l’ONG Femmes actives pour le développement et la cohésion (FADEC) a décidé de prendre en charge les frais de timbres pour l’établissement de ce document de plus de cent personnes vulnérables.

Le mardi 09 juin 2020, la salle des mariages de la mairie centrale de Bouaké a servi de cadre pour la cérémonie de remise des frais de timbres fiscaux aux personnes ciblées. C’était en présence du maire de Bouaké en personne, Nicolas Youssouf Djibo.

« Par cette action, nous soutenons l’opération d’identification, car, une personne sans papier est un véritable cas social. Vu les difficultés financières de certaines de nos frères et soeurs socialement démunies, nous ne pouvons que leur apporter notre soutien. Car notre credo c’est le développement par la solidarité et la cohésion sociale. Nous lançons un appel aux personnes ou structures de bonnes volontés à accompagner notre initiative afin que les personnes défavorisées ne restent pas sans documents administratifs », a dit Krotoumou Diomandé, épse Ouattara, présidente de l’ONG FADEC à l’occasion de la cérémonie de l’opération visant à payer les frais de timbres aux bénéfice des personnes défavorisées.

Mme Ouattara, a par ailleurs annoncé que cette campagne d’aide s’étendra dans toute la commune de Bouaké.

Pour le maire Nicolas Djibo, en prenant en charge les frais de timbres pour l’enrôlement des personnes démunies, Krotoumou Diomandé et son ONG posent un acte citoyen. « Je parle d’acte citoyen, car, vous répondez à l’appel du gouvernement en permettant aux populations d’obtenir leur carte nationale d’identité. Document sans lequel, il est difficile de bénéficier des services les plus basiques dans un pays. Votre action de ce jour, est aussi et surtout, un acte social. Un acte de générosité que je voudrais saluer.. Car par votre action, vous offrez la chance à la descendance des bénéficiaires d’être en règle vis-à-vis de l’administration dans le futur », va se réjouir Nicolas Youssouf Djibo.

Suzanne Ahou Koffi, porte-parole des bénéficiaires a exprimé sa gratitude et cele de ses paires à Krotoumou Diomandé. « Nous saurons toujours compter sur vous pour notre épanouissement. Votre geste nous soulage d’une grande partie des frais insupportables pour nous personnes à revenu faible. Votre générosité mérite un grand merci », a-t-elle dit.

A la fin de la cérémonie, les bénéficiaires ont pris d’assaut le centre d’enrôlement logé à la mairie centrale de Bouaké pour se faire établir leur pièce et pour l’obtention de leur récépissé.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici