Etats-Unis/Deux élèves tuent à coups de batte de baseball leur professeure d’espagnol

0
141

Les deux étudiants meurtriers étaient âgés de 16 ans au moment du meurtre de leur prof d’espagnol. Ils viennent tous deux d’être condamnés. L’un d’eux a exprimé ses regrets. La raison, une mauvaise note en espagnol pour l’un.

C’est un crime d’une rare violence, dans cet établissement de l’Iowa, dans le centre-Est des Etats-Unis. Deux adolescents ont assassiné leur professeure d’espagnol, du nom de Noheman Graber âgée de 66 ans. De ces d’eux élèves, l’un avait reçu une mauvaise note, qui, selon ses explications, allait faire chuter sa moyenne générale.

Les deux adolescents avaient surveillé leur enseignante et ont attendu qu’elle se rende dans un parc de leur ville pour passer à leu ignoble acte. Le 2 novembre 2021, la soixantenaire est donc arrivée sur place à bord de son van, pour se promener à pied, avant qu’ils ne l’interceptent et la ruent de coups de batte de baseball. Ils ont quitté les lieux moins d’une heure après, à bord du van de la victime.

Le corps sans vie de la professeure a ensuite été retrouvé, caché sous une bâche, dans le parc. Cette semaine, Jeremy Goodale, 18 ans aujourd’hui, a tenu à présenter ses excuses auprès de la famille de l’enseignante. « Je suis désolé, vraiment désolé. Ce que j’ai pris ne pourra jamais être remplacé. Chaque jour, j’aimerais pouvoir revenir en arrière et m’arrêter, empêcher cette perte et cette peine que j’ai causée à tout le monde », a-t-il sangloté avant de recevoir sa sentence.

Ils s’appellent Jeremy Goodale et William Miller, et étaient étudiants dans le lycée de Fairfield quand le drame s’est produit. C’est le second qui s’était vu recevoir une mauvaise note. Il a alors convaincu son ami de l’aider à planifier le meurtre de la professeure. Après avoir recueilli les témoignages des témoins, les enquêteurs ont pu reconstituer l’histoire.

Après avoir plaidé coupable pour « meurtre au premier degré », ils ont tous les deux été jugés, deux ans après les faits, rapportent les médias nationaux CBS et CNN.

Jeremy Goodale, a pris 25 ans de prison avant de demander une libération conditionnelle. William Miller, à l’initiative du meurtre, avait déjà été condamné à la prison à perpétuité en juillet dernier, avec une peine de sûreté de 35 ans.

Où va ce monde d’aujourd’hui avec des étudiants qui ôtent la vie à leurs maîtres ?

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici