Fif/Didier Drogba ne pourra pas candidater

0
73

L’Association des Footballeurs Ivoiriens qui devait naturellement accorder son parrainage à Didier Drogba vu qu’il en est le 2ème vice-président, s’est plutôt prononcée en faveur d’Idriss Diallo. Il ne restait plus que l’Association des médecins qui vient de se décider après plusieurs jours de suspense.

Le sort de Didier Drogba était littéralement entre les mains de l’association des médecins qui vient de se tourner contre toute attente vers Sory Diabaté à qui elle a accordé son parrainage. N’ayant pas pu obtenir un parrainage de l’un des cinq groupes d’intérêt affiliés à la fédération ivoirienne de football, Drogba ne pourra certainement pas valider sa candidature au poste de président de la FIF. Une grosse déception se lit dans les commentaires des uns et des autres sur les réseaux sociaux. On peut les comprendre.

Cela peut être une très grosse déception pour plusieurs personnes qui voyaient en Drogba un réel espoir pour la véritable renaissance du football ivoirien. Son aura, son image auraient pu servir à redynamiser la maison de verre de Treichville. Toutefois, son intention de candidature n’aura pas été inutile car elle a suscité l’intérêt des Ivoiriens autour de la question. Auparavant, les élections à la FIF se passaient sans que personne n’en dise quoi que ce soit sur les réseaux sociaux, tellement elles n’intéressaient personne. Il a fallu Drogba pour rehausser l’image de cette élection. C’est une victoire à mettre à l’actif de Didier

Le mythique butteur des Éléphants et de Chelsea a réussi un grand coup car son intention de candidature aura également permis de mettre à nu certaines tares qui sapent le bon fonctionnement du foot ivoirien. Le clientélisme, les trahisons dans les rapports humains et surtout l’hypocrisie de certains acteurs ont été dévoilés. Drogba ne perd absolument rien, au contraire il sort de cette affaire grandit. Il acquiert une expérience sans pareille. Désormais, il saura à quoi s’en tenir.

L’homme aura su se positionner. Aujourd’hui, même s’il n’est plus dans la course, le président qui sera élu le 5 septembre prochain devra composer avec lui car son image est devenue de plus en plus incontournable dans la gestion du football ivoirien au plan local. Ce qui est en soi un mérite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici