Gabon/Première apparition d’Ali Bongo Odimba au Maroc depuis sa maladie

0
548

Ainsi le roi Mohamed VI met fin, par sa visite, à plusieurs jours de black-out médiatique sur l’état de santé du président gabonais et du lieu de son hospitalisation.

Ali Bongo Ondimba séjourne donc bien à l’hôpital militaire de Rabat, à des fins, avaient affirmé les autorités marocaines, « de convalescences et de rééducation ». Avec cette visite royale, le message semble clair : l’état de santé d’Ali Bongo Ondimba est en amélioration et il compte se remettre vite au travail.

Comme annoncé il y a quelques jours, la garde rapprochée du président Bongo a rejoint Rabat ce lundi soir. Une délégation gabonaise de haut niveau composée, apprend-on de source gouvernementale, du vice-président Pierre-Claver Maganga Moussavou, du Premier ministre et chef du gouvernement Emmanuel Issoze Ngondet et de la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo.
Les Gabonais encore et toujours sceptiques

Preuve, s’il en fallait, de l’amélioration significative de son état de santé, Ali Bongo Ondimba devrait tenir dès mardi une séance de travail en leur présence.

En attendant, à Libreville, la vidéo n’a pas laissé les Gabonais indifférents. Le service de la communication présidentielle a mis en branle toute son armada pour diffuser cette première preuve de vie du président Ali Bongo longtemps réclamée par les Gabonais. Depuis son hospitalisation le 24 octobre dernier à Riyad, ces images sont les toutes premières diffusées par le palais de Libreville via ses canaux officiels.

Mais sur les réseaux sociaux, la vidéo très scrutée ne convainc pas. Il n’y a pas de son. Pas de gros plans sur Ali Bongo, pas d’éléments qui prouvent que la vidéo est récente. Les Gabonais veulent savoir si le président voit, entend, parle et est capable de signer un document.

Une nouvelle vidéo avec les personnalités actuellement à Rabat pourrait certainement éclairer davantage les Gabonais. Reste à savoir si les plus sceptiques parmi les sceptiques accepteront de croire.

Avec Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici