Katiola/Le district sanitaire mobilise 80 ASC dans le cadre du Programme National de lutte contre le paludisme.

0
642

Quatre et vingt (80) Agents de Santé Communautaire ont été mis en mission à travers le département de Katiola le Mardi 11 Juin 2019 dernier. C’était à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la campagne de sensibilisation sur le paludisme dans la région sanitaire du Hambol.

Une activité inscrite au Programme National de lutte contre le paludisme et organisée par le district sanitaire de ladite localité. La cérémonie s’est déroulée à la place Henri Konan Bédié de la ville, en présence de Gnaoré Ligui Pierre Michel, Secrétaire Général 2 de la préfecture de katiola, représentant le préfet de région et des autorités sanitaires de cette circonscription territoriale. 

Docteur Méité Moussa, Directeur départemental de la santé et de l’hygiène publique, à dans son discours salué l’action du gouvernement et les partenaires internationaux pour leur soutien au secteur de  santé en général et en particulier, pour leur  appui considérable à la lutte contre le paludisme. Il a par ailleurs expliqué la dangerosité de la maladie par des chiffres avant d’en appeler aux méthodes de prévention et curatives de la  » maladie la plus meurtrière au sud du Sahara ».

Selon les statistiques a-t-il dit, 61℅ des consultations à katiola son dues au paludisme et 59℅ des décès sont provoqués par cette maladie. Aussi, a-t-il précisé que pour la période de 2017-2018, 13.261 cas ont été consultés paludéens pour 21 décès enregistrés. Il a donc invité la population à l’usage des moustiquaires imprégnées , à la fréquentation des centres de santé et à l’observation des pratiques d’assainissement environnemental. Les femmes enceintes ont été également appelées à se faire consulter « au moins 3 trois fois » au cours de leur période de grossesse. La cérémonie a été accompagnée de sketches relatifs à la sensibilisation contre le mal et de prestations artistiques.

Les 80 agents de santé communautaires devront se rendre dans les foyers de tout le département pour relayer la sensibilisation. L’objectif étant selon le Directeur départemental de la santé, de  » diminuer considérablement l’impact du paludisme dans le département, voir même l’éradiquer « 

Assemian Navenko                         

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici