Korhogo/Le mouvement des libéraux pour la renaissance et le développement (Lrd) milite en faveur de la continuité du pouvoir en 2020

0
661

C’est sous le thème « La continuité de la gouvernance Alassane Ouattara : Les conditions de la réalisation de l’engagement », que le mouvement des libéraux pour la renaissance et le développement, Lrd, Nouvelles Energies, a tenu, le vendredi 7 juin dernier au centre culturel Womiengnon, son conclave.

Son président national a clairement indiqué, à l’assistance, la position de son mouvement par rapport aux enjeux de 2020.

« Pour 2020, il faut un choix judicieux. Celui de la continuité dans la gouvernance de notre pays au lieu de l’alternance. Le pays regorge, suffisamment, de hauts cadres capables de perpétuer l’œuvre de transformation structurelle de la Côte d’Ivoire.Et puis, on le sait, on ne change pas une équipe qui gagne », souligne Me Konaté Aly Badara.

Abordant l’actualité socio-politique nationale, tout en mettant en lumière les nombreuses actions de développement et de paix du Président de la République, Alassane Ouattara, il décoche des flèches en direction d’adversaires : « Certains leaders politiques ne parlent que d’alternance, font des chantages. Le pouvoir n’est pas une tontine. Le plus important pour les ivoiriens, c’est d’avoir accès à l’eau, à l’électricité, à la santé, aux infrastructures socio-économiques et non à une guerre de positionnement pour 2020 », martèle-t-il.

Et, d’expliquer le choix porté sur la ville de Korhogo pour abriter le conclave de son mouvement « Les fondations de la construction de la Côte d’Ivoire moderne ont été montées ici, à Korhogo, à partir du pacte historique scellé entre le patriarche Peleforo Gon Coulibaly et le bélier de Yamoussokro, Felix Houphouet-Boigny.C’est également, ici, que la gauche démocratique d’alors, s’est retrouvée à l’orée du multipartisme naissant en 1990 en Côte d’Ivoire.Korhogo est, donc, un héritage et nous sommes venus prendre notre part avant de sillonner tout le pays », fait savoir Me Konaté.

Pour joindre l’acte à la parole et coller à la décision du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, de faire de 2019-2020, l’année du social ; le président et les membres de son mouvement ont offert 100 prises en charge de permis de conduire et 300 bourses de formation d’emplois à plusieurs jeunes de l’ex district des savanes qui comprend les régions du Poro, du Tchologo et de la Bagoué.

                                                Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici