Libre opinion/Carton rouge aux mauvais perdants des élections locales

0
669

Les élections locales ont eu lieu le samedi 13 octobre dernier et les résultats sont maintenant connus de tous. On sait qui pèse quoi désormais. L’on note que le RHDP l’a emporté face à son plus grand concurrent, le PDCI-RDA surclassé par les indépendants. Mais depuis des vagues de contestations se soulèvent un peu partout. Comme pris gagnés par une frénésie, chacun prend le malin plaisir de crier au loup, oubliant que ces élections n’ont pour vrai enjeu que le développement local. Dites nous pourquoi inciter à la violence après une petite élection locale ? Déjà l’on signale ça et là des morts, 5 selon le gouvernement, et donc officiellement, beaucoup plus selon des sources officieuses. Qu’en sera-t-il lorsqu’il s’agira de l’élection présidentielle dans << deux petites >> années ? Franchement il faut mettre balle à terre et prendre exemple sur un match de football. À la fin de la rencontre, n’est-ce pas que vainqueurs et vaincus se saluent et échangent les maillots pour garder le souvenir d’un << combat palpitant >> qui n’a duré que 90 minutes. Et demain, on se retrouvera pour de nouveau pour un autre match qui pourrait tourner à l’avantage du perdant d’hier. C’est cela le fair-play, c’est cela la maturité. Quel est ce spectacle que nous offrent certains candidats vaincus ? Chacun se dit vainqueur et chauffe à blanc ses partisans pour aller casser, brûler et tuer. C’est ce qui s’observent dans plusieurs localités, (Koumassi, Grand-Bassam,Daloa, Diabo, Béoumi…). Messieurs les responsables politiques, montez au créneau pour appeler vos hommes à la retenue. Utilisez les voies de recours légales. Votre conscience d’hommes d’État, de responsables politiques vous le recommande. Adressez en interne dans vos formations politiques des cartons rouges aux mauvais perdants. Pour notre part, nous l’avons déjà fait pour ces tous mauvais perdants, RHDP, PDCI et Indépendants.

FRANCHEMENT, y en a marre.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici