L’Ajax est de bien de retour parmi les grands du continent et ceci vingt-deux ans après sa dernière demi-finale de C1, perdue contre la Juventus en 1996-1997. Le club d’Amsterdam retrouve de facto le dernier carré à la faveur d’une victoire mémorable face à la Vieille Dame (2-1, 1-1 au match aller) à Turin. Quand Cristiano Ronaldo, le meilleur buteur de l’histoire de la compétition, a ouvert le score de la tête (28e, 1-0), l’affaire semblait pourtant mal engagée pour la jeune équipe néerlandaise. Habituée des demi-finales de Ligue des champions (deux présences lors des cinq dernières années), la Juventus semblait avoir trouvé la recette pour empêcher l’Ajax de développer son jeu. Mais sur une action anodine, toute la défense italienne s’est arrêtée de jouer, persuadée que Donny Van de Beek était hors-jeu. Il était couvert par Federico Bernardeschi et a tranquillement égalisé (34e, 1-1).

L’Ajax pouvait s’estimer heureux d’atteindre la pause à égalité, mais elle a dominé sans aucune contestation la seconde période. Avec un Frenkie de Jong moins en vue que d’habitude, la faute notamment à un marquage efficace de Miralem Pjanic, c’est Van de Beek qui a pris toute la lumière. Sa passe pour Hakim Ziyech aurait été décisive sans une parade magnifique de Wojciech Szcz?sny (52e). Le Polonais a de nouveau retardé l’échéance sur une frappe en lucarne de Van de Beek, encore lui (58e). Mais les redoublements de passe et la vitesse d’exécution des jeunes de l’Ajax ont fini par faire craquer une défense italienne complètement dépassée. La délivrance est arrivée par une tête de capitaine Matthijs de Ligt (67e).

Le score restera inchangé jusqu’à la fin du temps réglementaire. CR 7 et la Juv tombent ainsi sur leurs bases.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici