Lutte contre le chomage des jeunes/Plus de 100 permis de conduire offerts par la mairie de Bouaké à la jeunesse

0
547

Pour lutter contre le chômage et reduire les tentations de l’immigration clandestine, la mairie de Bouaké avait procédé à la distribution de bon de permis de conduire dans le mois de juin 2018. Le 1er adjoint au maire, Paul Dakuyo a procédé à la remise de plus de cents permis de conduire d’une à la jeunesse de la capitale du centre. Une dizaine de jeunes qui ont fini leur formation dans différentes autos-écoles, ont reçu ce Lundi 14 Janvier, dans les locaux de la mairie de Bouaké leurs bons de permis de conduire.

Il s’agit notamment d’une cérémonie solennelle, réunissant les dix premiers jeunes bénéficiaires pour la remise symbolique de ces permis de conduire,. Cet acte a été hautement salué par le porte parole des bénéficiaires. « Au nom de tous les bénéficiaire, nous remercions monsieur le maire pour ce geste à l’endroit de la jeunesse de Bouaké. Le fléau des temps niuveaux qui mine la Côte d’Ivoire aujourd’hui, c’est l’immigration clandestine. Si aujourd’hui nous recevons ces diplômes (permis de conduire), de renommée internationale, nous ne pouvons que vous remercier pour ce geste de générosité. Nous n’allons pas mettre ces diplômes dans les poches pour aller dormir à la maison. Nous allons vraiment nous mettre au travail. Nous promettons revenir dans quatre mois, vous présenter un véhicule vous traduisant notre reconnaissance et que c’est à la sueur de notre front », a indiqué, Sangaré Bangali, porte parole des bénéficiaires. Pour Paul Dakuyo, premier adjoint au maire, c’est environ 8 millions de francs cfa qui ont été investis dans ce projet d’insertion des jeunes dans le tissu social. « C’est juste remettre les permis de conduire à ceux qui ont réussi à finir les cours avec succès auprès des auto-écoles. Nous avons offert plus de 100 bons de permis aux jeunes de Bouaké qui ont conclu et que je considère comme leur premier diplôme pour aller sur le marché du travail. Ils ont sollicité quelques chose, ils l’ont eu. Je compte sur eux pour qu’ils viennent 6 mois après me dire que grâce à ce permis de conduire, ils réussissent à nourrir et prendre soin de leurs différentes familles » a fait savoir Paul Dakuyo, premier adjoint au maire de Bouaké. 

O.K.O

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici