Mali-Présidentielle 2018/La campagne électorale a pris fin

0
637

La campagne pour le scrutin présidentiel au Mali s’est achevée ce vendredi 27 juillet à minuit. Pendant plusieurs jours, les candidats de l’oppostion n’ont pas arrêter de dénoncer des risques de fraude et ont émis le vœu de rencontrer le premier ministre qui relativisait. Finalement ce samedi à 10 heures, Soumeyelou Boubeye Maïga les recevra à la
primature.

C’est en toute fin d’après-midi que Soumeylou Boubeye Maïga a rencontré les représentants de l’ensemble des missions d’observation internationales. Celles des Nations unies, de l’Union africaine, de l’Union européenne et de la Cédéao, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest. À l’issue de cette rencontre, le Premier ministre a donc annoncé son intention de rencontrer les candidats de l’opposition. Jusque-là, il s’était contenté d’entendre leurs doléances. La communauté internationale en tout cas se réjouit de ce revirement de dernière minute. Cécile Kyenge notamment, chef de la mission d’observation de l’Union européenne a salué « un geste positif ». « Les solutions ne peuvent venir que de la concertation », a-t-elle ajouté. Reste à savoir maintenant quel type de solutions peuvent être mises en place et surtout dans quels délais. Car le temps presse et les sujets à aborder seront épineux : la fiabilité du fichier électoral, la sécurité dans plusieurs régions du pays ou encore l’absence de représentants de l’Etat pour garantir la bonne tenue du scrutin.

Avec Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici