Mali/L’armée est entrée à Kidal

0
108

C’est une armée malienne reconstituée qui est arrivé ce jeudi après-midi à Kidal et a intégré le camp militaire qu’il devait occuper. L’opération a été menée sous une escorte de casques bleus de l’ONU.

Lundi, un convoi comptant environ 300 hommes avait quitté Gao pour cette ville du nord-est du pays, aux mains d’ex-rebelles. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta avait anticipé un retour pour vendredi. L’armée aura donc mis les bottes à Kidal un jour avant.

Il reste à noter que le commandant Mamadou Kéita et ses hommes sont arrivés ce jeudi et ont bénéficié d’un accueil symbolique du gouverneur de la région.

Sur les lieux, le bataillon de l’armée reconstituée a pris position dans le camp appelé « camp NO1 » de Kidal à l’entrée de la ville. C’est de ce camp traditionnel que l’armée régulière avait été délogée en 2014.

Les 2/3 de ces militaires sont d’anciens combattants.

Deux tiers des militaires de retour sont d’anciens combattants, et de nombreux gestes de solidarité entre adversaires d’hier ont eu lieu, selon des témoins. Des turbans ont par exemple été offerts à des militaires venant du Sud, et qui découvraient pour la première fois cette ville.

La Minusma a joué un rôle capital

Cette arrivée est un pas important dans le processus de paix. La mission de l’ONU au Mali a joué un rôle pivot pour la réussite de l’opération. Plus de 200 Casques bleus ont escorté les forces armées maliennes reconstituées et des avions de l’ONU étaient déployés dans le ciel pour la surveillance.

Le patron de la mission de l’ONU Mahamat Saleh Annadif a suivi toute l’opération à distance, accroché au téléphone. Il est resté en contact permanent avec les autorités maliennes, et il a rencontré le Premier ministre ce jeudi. La mission de l’ONU a également arrondi les angles entre les ex-rebelles et l’armée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici