M’BATTO/L’Eglise Evangélique de Réveil Internationale Côte d’Ivoire prie pour la paix.

0
1000

Comme on l’entend dire, il y a un temps pour faire la guerre et aussi un temps pour faire la paix. C’est en s’appuyant sur ce dicton que l’Eglise Evangélique de Réveil Internationale, (EERI) section Côte d’Ivoire, s’est appuyer pour aller ce samedi 12 décembre 2020 à M’batto pour apporter sa compassion aux victimes des événements douloureux survenus dans cette localité à la faveur de la crise post-électorale déclenchée suite au mot d’ordre de désobéissance civile et de boycott actifs lancés par l’opposition.

L’on se rappelle que ces événements ont couté la vie à 8 personnes et engendré 14 blessés. A cette occasion, l’Eglise Evangélique a accompagné son action de plusieurs dons en vivres et non vivres, de médicaments d’une valeur de 730.000 frs à l’hôpital général et surtout de prières pour la paix. Les dons d’une valeur de plus de 14 millions de francs CFA étaient constitués entre autres de 10 tonnes de riz, 613 litres d’huile, 20 matelas, 100 nattes, 40 draps, 01 fauteuil roulant et de plusieurs fournitures scolaires.

Si M’batto s’est taillé la part du lion au niveau de la répartition de ces dons, il faut noter que les villes sœurs de Bongouanou, de Daoukro et Toumodi n’ont pas été oubliées par l’Eglise Evangélique. Chacune de ces villes recevra un lot de dons. Les prières se sont déroulées en trois volets. Une prière pour le peuple de M’batto et ses autorités, une prière pour les autorités du pays, (le chef de l’Etat et le gouvernement) et une autre pour la Côte d’Ivoire.

Avant toutes ces prières l’apôtre René Kpan dira que « la paix n’est pas une chose politique. C’est une nécessité humaine. Que le souffle qui va sauver la Côte d’Ivoire parte de M’batto ». A la fin de toutes ces prières suivies de la remise effective des dons, le sous-préfet et les différents responsables de  communautés ont exprimé leur reconnaissance à l’Eglise Evangélique et promis tout mettre en œuvre pour ne plus que pareille situation arrive à M’batto.

« Merci au nom du préfet à l’Eglise de Réveil d’avoir choisi M’batto parmi tant de villes touchées par ces tristes événements. M’batto ne connaissait pas cela. Cela est arrivé par le malin. Mais aujourd’hui avec ces prières, je reste convaincu que le démon ira loin de nous », a dit le sous-préfet Dongo Kouakou.

La cérémonie s’est déroulée au foyer polyvalent de la ville devant les autorités administratives, les têtes couronnées, de nombreuses populations composées de toutes les communautés vivant à M’batto et de chefs de services.

« Nous sommes venus dans la dynamique de l’obéissance à la parole du Christ et cela depuis la naissance de notre église. Le Christ a dit vous êtes la lumière du monde, vous êtes le sel de la terre. Il a dit également dit le monde verra de bonnes œuvres et le monde glorifiera votre père qui est dans le ciel. Cela signifie que Dieu nous met en mission. Cela veut dire que partout où il y aura des difficultés, des pleurs, l’Eglise a la responsabilité prophétique d’aller aider les populations. Ce qui nous motive donc, c’est l’obéissance à la parole de Dieu », a justifié l’apôtre René Kpan, président de l’Eglise Evangélique de Réveil International à la fin de la cérémonie dont le dernier clou a été la pose de la première pierre du temple de l’Eglise Evangélique de Réveil International de M’batto, qui sera baptisé « Temple de la paix et de la réconciliation », une sorte de monument pour dire plus jamais ça à M’batto.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici