Meutre à M’bahiakro

0
1255

M’BAHIAKRO
Sana Hamed, présumé meurtrier de Glahou Hermone Chanceline 
AGNÈS KOUAHO, CORRESPONDANT
L’enquête de l’assassinat de de l’élève de 5ème du lycée moderne de M’bahiakro avance bien. Au cours d’une déclaration faite par le procureur Koné Brama, l’étau se resserre, atour d’un détenu de la prison de M’bahiakro. Déjà suspecté depuis le meurtre de la jeune fille le lundi 05 mars dernier, où son corps a été retrouvé non loin du domicile familial et de la prison civile, Sana Hamed, un prisonnier en fin de peine, (en effet il était à trois mois de purger sa peine), a fini par passer aux aveux. Selon lui, il aurait agit sur ordre du père géniteur de la fille, M. Glahou, qui lui aurait remis la somme de trois cent mille fracs pour accomplir son acte. Sana ajoute que que M. Glahou avait besoin de sang humain, et c’est lui qui l’a mandaté pour commettre l’acte en question en échange de la somme sus mentionnée. Sana Hamed avait été surpris en train de laver une chemise trempée de sang le jour où le corps de la victime avait été retrouvé. Suspecté lui aussi, puisque c’est lui qui a découvert en premier le corps de sa fille, M.Glahou est resté constant dans ses déclarations, niant out en bloc. Mais Sana est formel et le désigne comme le commanditaire de l’assassinat de Chanceline. Il affirme que le père lui avait demandé de ne jamais citer son nom dans l’affaire et jouera d’étonnement lorsqu’il apprendra que Sanou a cité son nom dans l’affaire. En attendant que le verdict de la comparution des deux principaux suspects dans cette affaire de M’bahiakro, les yeux et les oreilles des populations Ivoiriennes sont tournées vers la justice de Bouaké. En rappel, il faut noter que suite à ce meurtre, des manifestations de colère d’élèves et de populations ont entraîné plusieurs destructions de biens publics, (gendarmerie incendiée, matériel informatique et roulant detruits), Aussi, à ce jour, l’homme compte plus d’une vingtaine d’arrestations parmi les manifestants qui se sont rendus coupables de ces actes de vandalisme.
AK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici