Municipale du 13 octobre à Bouaké/Djibo Nicolas aux populations: « Je suis le seul candidat à avoir des solutions »

0
960
Après un lancement en fanfare, le mardi 2 octobre dernier, le maire de Bouaké Djibo Youssouf Nicolas, candidat à sa propre succession à l’élection municipale 2018 pour le compte du RHDP, a choisi de jouer la carte de la proximité. Vendredi 5 octobre, le candidat  du RHDP à la municipale dans la capitale du centre, est allé à la conquête des voix des populations de sa cité.
Il a visité tour à tour, les populations de Houphouëtville, la communauté musulmane du quartier Commerce et Ahougnansou. L’étape du quartier Houphouëtville  a été marquée par une adhésion totale des populations au choix du candidat du RHDP qu’il incarne pour ces municipales.
 » En ce jour historique pour nous, rassurez vous monsieur, que nous populations d’Houphouëtville prenons l’engagement devant l’honorable Bema Fofana, de voter massivement pour vous et pour le RHDP « , a dit M. Kouyaté, au nom des populations. Lors de son adresse, Djibo Nicolas a remercié les populations et leur a demandé de lui réitérer leur confiance. Il a profité de l’occasion pour présenter, quelques quelques uns de ses projets les plus imminents pour « continuer la réparation d’une commune abîmée», avec des mesures rigoureuses et des chantiers de réforme qui devront nettement améliorer les conditions de vie des populations. 
 » Merci pour les cinq ans que vous m’avez accordées. Je suis venu vous demander cinq autres années. Je suis le seul candidat à avoir des solutions pour Bouaké. Pour la prochaine mandature, le projet le plus imminent reste le bitumage de la pénétrante du quartier Tollakouadiokro. Depuis le vendredi 28 septembre, l’entreprise qui doit faire le bitume est connue. On lui a donné deux mois pour commencer les travaux. Avant, il y a la reconstruction du grand marché. Car après 18 années d’attente, nous avons rendu possible l’obtention du financement des travaux de reconstruction du grand marché de Bouaké, auprès des organismes internationaux de renommées mondiale et la bonne conduite des études préalables. En décembre 2018, donc dans deux mois, le conseil d’Administration de l’AFD aura le temps de valider le financement pour ouvrir la porte. Dès le début de 2019, au lancement des appels d’offres en vue de recruter les travaux de reconstruction. Le sedon grand chantier de notre prochain quinquennat concerne le nouvel abattoir municipal moderne, prévu pour être construit sur l’axe Bouaké-Katiola. Le quatrième grand projet est relatif à  la reconstruction de notre hôtel de ville. Le sport et la culture n’ont pas été oubliés. Je vous annonce que le stade de Yaoundé ne sera plus le même. Nous sommes prêts à  y construire un stade de football novateur avec une pelouse synthétique, des gradins, des projecteurs et autres équipements comparables à ceux des grands stades modernes. L’agrandissement du segment de la nationale A3 qui traverse la commune de Bouaké et l’achèvement des travaux de construction des petits marchés d’Air-France et d’Ahougnansou sont également les grands chantiers qye nous devons 3nsemble réaliser pour Bouaké « , a expliqué Djibo Nicolas.
A chaque étape le candidat du RHDP a prôné le message de paix, la cohésion et la stabilité sociale. Une ambition de taille, inspirée sans doute par le contexte dans lequel intervient cette bataille électorale. Le maire Djibo Nicolas et son staff de campagne entendent multiplier des rencontres de proximité dans les quartiers de Bouaké, où trois autres candidats sont en compétition.  » Il ne suffira pas de restaurer la paix, il faut aussi instaurer un véritable dialogue entre tous les Bouakéens, le tissu social ayant été sérieusement endommagé, notamment par les nombreuses crises que nous avons connues. Nous allons faire un travail ensemble. Voilà pourquoi vous devez me réélire « , a souligné Djibo Nicolas. 
JPH
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici