Depuis le 29 août 2018 le centre de santé de la sous préfecture d’Arikokaha n’a plus d’ambulance. C’est un espoir déchu, une véritable désillusion pour toute une population qui avait salué, chanté et dansé à l’occasion de la remise officielle du véhicule devant faire office d’ambulance pour le centre de santé. Mais après un premier voyage, cette ambulance est restée immobilisée pour une panne liée au moteur. C’est toute une sous préfecture composée de six (6) villages ( ARIKOKAHA, Nangoniékaha ,Fononkaha, Badiokaha, Niangbo et Loho) qui pleure son ambulance .

les tricycles et autres motos ne sont pas des véhicules appropriés pour les évacuations de malades . Le président des jeunes du village Kone JJ Roland amer, lance ici un véritable SOS au gouvernement : « Nous souhaitons que dans le cadre de sa politique sociale le gouvernement pense à doter notre centre de santé d’une ambulance », il est rejoint par dame Kone Katy de Niangbo qui estime que « se serait un grand ouf de soulagement. Personne n’est à l’abri d’un accident ou d’une crise de maladie quelconque ».

Il faut rappeler que c’est le 31 mars 2018 qu’une promotion d’âge qui fêtait son cinquantième anniversaire a offert au centre de santé cette ambulance  qui visiblement n’a pas bénéficié de toute l’attention de celui commis à son achat.

Gnakouri Tostao

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici