Pont de Cocody/Fin des travaux prévue pour la dernière semaine du mois d’avril 2023. « L’infrastructure ne sera pas à péage », affirme Amédée Kouakou.

0
615

En visite du chantier de construction du pont de Cocody, communément appelé 5ème pont, le mercredi 29 mars 2023, le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier, Amédée Koffi Kouakou, a révélé que les travaux prendront probablement fin dans le courant de la dernière semaine du mois d’avril prochain.

« Il reste à faire l’éclairage et les derniers réglages. On peut dire que l’ensemble du projet est fini à 98% à 99%. Nous pensons qu’à la dernière semaine du mois d’avril 2023, le pont pourra être ouvert à la circulation », a promis Amédée Kouakou visiblement satisfait qui a indiqué par ailleurs que la date de son inauguration sera fixée ultérieurement par le Président de la République Alassane Ouattara.

Il a précisé que les échafaudages seront retirés, dès le 02 avril.

D’un coût de 97,872 milliards de francs CFA, le pont devrait être livré fin du mars 2023, mais des aléas qu’il fallait corriger, se sont dressés sur la route des ouvriers.

Le ministres des infrastructures routières a relevé les détails techniques du projet; A savoir que cette infrastructure dispose de gaines qui enregistrent un poids de 5 T chacune, contrairement aux autres dans le monde qui, généralement, ont un poids de 800 kg, ont expliqué les experts qui ont ajouté que ces dispositions ont été prises pour garantir tous les aspects sécuritaires.

Un total de 19 gaines, 11 sur la partie principale, et huit du côté de Cocody, passent sur la lagune Ebrié pour soutenir l’ouvrage. Ces câbles sont dotés d’une haute technologie qui illuminera le pont et produira des lumières orange, blanc et vert (les couleurs du drapeau ivoirien) pendant les fêtes de l’indépendance.

Le pont de Cocody, d’une longueur de 630 m, dont 200 m à haubans enjambant le chenal de la baie de Cocody, relie les communes de Cocody et du Plateau. Il permettra d’améliorer la fluidité routière dans la capitale économique. Environ 400 jeunes ivoiriens travaillent en continu sur le chantier, a relevé l’autorité, assurant que l’infrastructure ne sera pas à péage.

JPH avec AIP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici