Présidentielle ivoirienne/Tout comme les États-Unis, la France pour le respect de l’ordre constitutionnel et le dialogue

0
364

La situation de crise qui prévaut depuis le début du processus électoral en Côte d’Ivoire inquiète tous les partenaires du pays. Après l’ambassade des USA, c’est la France qui se prononce sur le cas de la Côte d’Ivoire.

La France, Partenaire historique de la Côte d’Ivoire qui depuis lors ne s’est pas ouvertement prononcée sur la crise qui prévaut en Côte d’Ivoire vient de sortir du silence. En effet comme nous le rapporte RFI, c’est dans son point presse ce mercredi matin, que le ministère français des Affaires étrangères indique que «l’État de droit doit prévaloir». La France souligne «l’urgence d’une reprise du dialogue politique en Côte d’Ivoire favorisant la réconciliation par des mesures concrètes qui permettront de tourner la page de la violence et de la division».

Les autorités françaises soutiennent dans ce cadre les efforts d’accompagnement déployés par les organisations régionales et internationales et se joignent à l’appel de la Cédéao et de l’Union africaine pour que les acteurs s’abstiennent de toute initiative sortant du cadre constitutionnel.

Dans ce point presse, la diplomatie française a aussi indiqué qu’elle partageait les préoccupations de l’Union européenne «concernant les tensions et les incitations à la haine qui ont prévalu durant ce scrutin». Elle condamne «les graves violences intervenues».

La France rejoint ainsi les USA et l’UE quant au recours au dialogue en vue de sortie le pays de cette impasse. Elle demande que de vraies actions garantissant la paix et éloignant définitivement le pays de la division soient posées.

La balle est donc dans la quand des différents acteurs politiques ivoiriens; la paix stabilité du pays doivent passer devant tout intérêt personnel et partisan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici