Ministère des Ressources Animales et Halieutiques/Objectif du ministre Sidi Touré, garder la place de premier producteur thonier d’Afrique

0
92

Le ministre des Ressources animales et Halieutiques, Sidi Tiémoko Touré a promis d’impliquer les nationaux dans le secteur de la pêche, afin de “garder la place de premier port thonier et de continuer à exceller”.

“Je repars très satisfait, car nous ne sommes pas premier port thonier pour rien. Il y aura des démarches pour intégrer plus d’Ivoiriens dans le secteur, pour garder la place de premier port thonier et de continuer à exceller”, a fait savoir M. Touré lors d’une visite, jeudi 10 juin 2021, à Abidjan, au Service d’inspection et de contrôle sanitaire vétérinaire en frontières (SICOSAV).

Le ministre des Ressources Animales et Halieutiques s’est engagé à mettre en œuvre les ambitions assignées par le Premier ministre en matière de pêche, de gestion des produits aquacoles, en vue de parvenir à une autosuffisance dans la production mais aussi “l’intégration des nationaux de manière forte”.

Bien que le gouvernement ambitionne de porter l’effectif des Ivoiriens à 60%, la flotte industrielle en matière de pêche en Côte d’Ivoire emploie des matelots salariés constitués pour la plupart de Ghanéens, Maliens Bourkinabès etc.

Les pêcheurs artisanaux maritimes sont presque tous des étrangers, Ghanéens, Béninois, Togolais, Sénégalais etc… ayant une très forte tradition de pêche. Les Ivoiriens qui pêchent en mer, Alladians et Nanakrous pour la plupart s’adonnent surtout à une pêche de subsistance, et utilisent du reste des techniques (palangrottes, lignes etc…).

Le ministre a visité en compagnie du Directeur général du Port autonome d’Abidjan, Hien Sié Yacouba, les infrastructures du port de pêche ainsi que des sociétés dans la transformation du thon et de la conservation des produits halieutiques. Il s’est réjoui du travail abattu pour permettre aux opérateurs de mieux exercer leurs activités.

De même, le môle de 460 m de long sur 160 m de large, offrant 1060 ml, de quai permet entre autres d’accueillir plus de navires de pêche ayant un grand tirant d’eau et d’offrir plus de possibilités d’installations à terre des entreprises opérant dans le secteur des pêches.

Le Directeur général du Port autonome a promis poursuivre les investissements dans la zone portuaire en vue de l’attractivité de la destination ivoirienne.

Le poisson est la principale source de protéine animale de l’Ivoirien. La production annuelle de poissons et produits halieutiques en Côte d’Ivoire est estimée à environ 180.000 tonnes, ce qui correspond à près d’un tiers des besoins nationaux. Le pays importe, chaque année, environ 368.000 tonnes de poissons pour un montant de près de 169 milliards Fcfa.

La Côte d’Ivoire est classée au rang de premier pays africain exportateur de produits industriels thoniers (deuxième mondial après le Japon) avec un trafic à l’export de plus de 270.000 tonnes.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici