Région du Poro/Campagne de sensibilisation de la paix passe par moi : Les populations invitées à cultiver la paix

0
73

Durant deux semaines, du 26 avril au 8 mai 2021, les agents sensibilisateurs du regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (Raidh) ont mené des activités de sensibilisation de proximité et de masse en direction des populations de cette région.

Ils sont allé au contact des cibles, notamment sur leur lieux de rencontres tels les bureaux, les services, les gares routières, les marchés, les lieux de culte en vue de les sensibiliser sur la cohésion sociale, le civisme, la tolérance, la non-violence et la paix.Les thématiques, entre autres,  de l’acceptation du respect des différences, de la paix, de la cohésion sociale ainsi que les voies et moyens pour vivre en paix et en cohésion avec les membres de sa communauté, ses parents, ses amis et tous les autres ont été abordées au cours des différentes séances.

Au nom du coordonnateur général du Raidh, le président de la commission régionale des droits de l’homme du Poro dira que « votre présence et surtout votre participation à cette activité pour nous, est le symbole de l’intérêt que vous accordez à la question des droits humains, de la démocratie et de la paix, gage de développement durable. Engagez-vous à nos côtés pour être de véritables artisans de la paix »

C’est en ces termes que Abdoulaye Djiré a introduit son discours lors de la cérémonie de clôture de la campagne de sensibilisation de la paix passe par moi, le samedi 8 mai au Djassa, dans la grande famille Gon Coulibaly au quartier Soba de Korhogo.Entouré par l’oncle du défunt Premier ministre et, par ailleurs, médiateur délégué des régions du Poro, de la Bagoué et du Tchologo, Coulibaly Seydou Sielhé ; de Madame Irié de la préfecture de région, de Soro Salifou, président de la cellule civilo-militaire, du directeur de la clinique juridique de Korhogo, Oka Yayi Kouassi Ismaël, de la communauté Cedeao conduite par Cissé Diougal ainsi que bien d’autres partenaires comme l’ONG Salem de Soro Awa.

« La paix est une quête perpétuelle et a besoin d’un véritable engagement des acteurs pour lutter contre la désinformation, les fausse nouvelles, les violences socio-politiques, les discours de haine, d’intolérance qui foisonnent en ce moment sur les médias et autres réseaux sociaux et qui fragilisent la cohésion sociale », a conseillé, en forme de conclusion, Coulibaly Seydou Sielhé, médiateur délégué des trois régions qui composent l’ex-district des savanes.

Il convient de noter que la campagne de sensibilisation de la PPM a bénéficié du soutien financier de l’Union Européenne et de la fondation allemande Konrad Adenauer.

                                                   Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici