Rentrée scolaire 2021-2022/Mariatou Koné met en garde contre les congés anticipés

0
106

Au cours de la réunion de rentrée du jeudi 9 septembre dernier délocalisée à Bouaké, capitale de la région de Gbêkê, la semaine dernière, la ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné a annoncé d’importantes recommandations, non sans mettre en garde contre un phénomène qui gangrène le système scolaire ivoirien : la violence scolaire et singulièrement les départs anticipés en congés.

Appelant les élèves à être sages et travailleurs, Mariatou Koné a condamné  certains comportement qui impactent aussi négativement la qualité des enseignements en Côte d’Ivoire. Il s’agit de la violence sous toutes ses formes à l’école, avec destruction des biens immobiliers et des départs anticipés en congés. Selon elle, tous les acteurs de l’éducation doivent s’accommoder au thème de l’année scolaire 2021-2022 qui est « Soyons des citoyens responsables pour une école de qualité. »

« Le citoyen responsable c’est l’élève, l’enseignant, l’éducateur, le préfet, l’infirmier etc., c’est tout le monde. L’élève citoyen responsable ne saccage pas toutes les écoles primaires publiques et privées à Gohitafla et à Zuénoula pour venir dire après que nous n’avons pas d’infrastructures ; l’élève citoyen responsable ne brûle pas la résidence du sous-préfet de Gohitafla pour venir dire après le sous-préfet n’a pas de résidence ; le citoyen responsable, c’est celui qui dit non à la violence. L’élève citoyen responsable, c’est celui qui respecte ses encadreurs, c’est celui qui respecte les dates des congés; ce n’est pas celui qui se précipite pour aller en congé avant la date afin d’aller travailler pour l’orpaillage clandestin et gagner facilement de l’argent. L’élève citoyen responsable, c’est celui qui fait des efforts pour être fort, mais ce n’est pas celui qui triche et qui va se pendre ensuite au nom de la honte… » a-t-elle interpellé.

La première responsable de l’éducation mis en garde les élèves avant d’inviter chacun d’eux à respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la COVID-19.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici