Santé/Tout savoir sur la méningite

0
675

La méningite est une infection des enveloppes qui entourent le cerveau, les méninges. Elle est causée par par plusieurs types de virus, de bactéries et de champignons.
Les causes de la maladie
Les méninges d’origine virale sont généralement bénignes chez les patients ne souffrant pas d’un déficit immunitaire, le rétablissement étant le plus souvent spontané : le malade guérit sans séquelles au bout de quelques jours. Les méningites d’origine bactérienne peuvent être graves et les espèces responsables de méningites aiguës sont variables selon l’âge. Chez le nouveau né et jusqu’à six mois, les bactéries redoutées sont les streptocoques du du groupe B, Escherichia coli et Listeria monocytogenes. Chez le jeune enfant, jusqu’à 5 ans, les 3 principales espèces en cause sont Haemophilus influenzae, méningocoque et pneumocoque. Après 5 ans, les deux espèces bactériennes les plus fréquemment rencontrées sont les méningocoques et pneumocoques.
Les Symptômes
La méningite à méningocoques survient généralement dans la première enfance (maximum d’influence chez les moins de 5 ans) et chez l’adulte jeune (moins de 25 ans) et associe un syndrome infectieux (fièvre, maux de tête violents, vomissements) et un syndrome méningé (raideur de la nuque, léthargie, troubles de la conscience, voire coma). Chez le nouveau né et le nourrisson, ces symptômes sont moins marqués : l’accès brutal de la fièvre est parfois accompagné de convulsions ou vomissements. L’apparition de tâches hémorragique s sous la peau s’étendant, est un critère de gravité de l’infection et une menace de choc septique, imposant le traitement antibiotique et l’hospitalisation immédiate
Comment contracte-t-on la maladie
Les méningocoques se transmettent par contact étroit (moins d’un mètre), direct et prolongé (plus d’une heure), avec les sécrétions naso-pharingées.
Pour en guérir
La gravité et le risque d’évolution rapide des infections à méningocoques imposent la mise en place d’un traitement antibiotique le plus rapidement possible. Le traitement s’effectue par voie intraveineuse et est poursuivi habituellement pendant 4-7 jours. Des vaccins contre bivalent contre les sérogroupes A+C ou tétravalent contre les sérogroupes A, C, Y et W sont disponibles. L’immunité apparaît dès le 10ème jour après la vaccination

Avec institut pasteur.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici