Sénégal/Khalifa Sall revoqué de ses fonctions de maire de Dakar

0
567

La décision a été prise au lendemain de la confirmation de la peine de Khalifa Sall par la Cour d’appel de Dakar.

Le maire de Dakar, Khlifa Sall, candidat déclaré à la présidentielle de 2019 peut toujours se pourvoir en cassation.

En prison depuis mars 2017, il avait été condamné en première instance à cinq ans de prison pour escroquerie portant sur des fonds publics et faux en écriture.

La cour d’appel a également condamné Khalifa Sall et trois de ses huit co-accusés à verser « solidairement » la somme de 1,8 milliard de francs CFA à l’Etat du Sénégal.
Ses avocats estiment en revanche que ce décret présidentiel est « illégal », que c’est « une bavure » car la condamnation du maire de Dakar n’est pas définitive. Il reste encore le pourvoi en cassation. Le camp de l’opposant, lui, dénonce une décision politique et se dit choqué que cette révocation ait pu intervenir avant même la fin de la procédure devant les tribunaux.

Pour maître Ciré Cledor Ly, l’un des avocats de Khalifa Sall, c’est la preuve de l’absence d’indépendance de la justice : « Si le décret a été signé ce matin et en même temps publié, cela veut dire qu’il a été peaufiné, préparé, corrigé, écrit, et en fait il n’y avait que la date qui a été apposée. Parce qu’on ne peut pas comprendre comment la cour d’appel a pu rendre une décision après les secrets d’un délibéré et qu’immédiatement, un président de la République, qui n’a même pas encore l’arrêt parce que l’arrêt n’est pas encore délivré, puisse viser cette décision. Cela veut dire que la justice est arrimée aux basques du pouvoir exécutif. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici