Supercoupe d’Espagne/Real Madrid 0-0 Atlético (4-1 tab)

0
24

Une finale engagée, indécise mais qui tombe, encore, dans l’escarcelle du Real Madrid. Les hommes de Zinedine Zidane ont remporté ce dimanche la compétition organisée en Arabie Saoudite en s’appuyant sur un très bon Thibaut Courtois lors de la séance de tirs au but (0-0, 4-1 aux TAB). C’est le premier titre madrilènes depuis le retour de Zidane.

Décidément, ces deux clubs-là aiment ajouter de la dramaturgie à leurs finales. Pour la cinquième fois lors des cinq dernières finales entre le Real Madrid et l’Atlético de Madrid toutes compétitions confondues, il aura fallu aller au-delà du temps réglementaire pour connaître l’identité du couronné. Et comme très souvent dans ces cas-là, ce sont les coéquipiers de Sergio Ramos qui se sont imposés, en décrochant dimanche leur 11e Supercoupe d’Espagne aux tirs au but (0-0, 4 tab1)

Emoussés au moment de la séance de tirs au but, comme souvent avec leur système de jeu très énergivore, les Colchoneros ont subi pendant la séance. Un raté de Saul, sur le poteau, et un arrêt de grande classe de Courtois devant Thomas Partey et ils étaient au pied du mur, menés 3-0. C’est finalement Sergio Ramos, symboliquement, qui a validé le succès du Real en inscrivant le quatrième et dernier tir au but.

Le sacrifice de Valverde

Et pourtant, le Real Madrid a bien failli ne jamais voir la séance de tirs au but. Dominateurs sur le match et pendant la prolongation, les joueurs de Zidane ont eu quelques situations très délicates à gérer pendant les trente minutes de jeu supplémentaire. Thibaut Courtois a en effet dû s’employer trois fois, devant Vitolo (93e), Morata (107e) et devant Correa (118e), pour laisser la Maison Blanche dans le coup.

Le technicien français pourra aussi remercier son jeune milieu de terrain Federico Valverde (20 ans), qui malgré son jeune âge, s’est comporté en vieux briscard expérimenté, au moment de faucher dangereusement par derrière Alvaro Morata, qui s’apprêtait à défier Courtois (114e) pour offrir la victoire à l’Atlético. Logiquement exclu, l’Uruguayen a même été félicité par… Diego Simeone, à sa sortie.

Mais Courtois n’a pas été le seul à se mettre en évidence. En prolongation, Oblak a réalisé une double parade fantastique devant Modric et Mariano (110e). Avant cela, dans le temps réglementaire, il avait fait le job devant Ferland Mendy (38e), en détournant sa frappe au premier poteau. Derrière, il a pu compter sur la maladresse des Merengue. Casemiro a envoyé sa tête au-dessus sur un corner de Kroos (42e), Jovic a trop croisé un tir du gauche après une belle action en solitaire (51e), alors que Valverde, sur un bon centre de Carvajal, s’est contré lui-même avec le genou sur une tête smashée à bout portant (66e).

Privé de Karim Benzema, d’Eden Hazard, et de Gareth Bale, Zinedine Zidane a décroché son dixième titre en tant qu’entraîneur du Real Madrid, le premier depuis son retour sur le banc de la maison blanche et le neuvième en neuf finales. Le club merengue restera comme le premier vainqueur de la Supercoupe d’Espagne nouvelle formule, mettant aux prises les deux premiers du championnat et les deux finalistes de la Coupe du Roi. Pour l’Atlético, il y aura peut-être une revanche en championnat, ou qui sait, en Ligue des champions, compétition dans laquelle les deux voisins se retrouvent régulièrement.

Compositions

Real Madrid XI: Sergio Ramos, L. Modrić, T. Kroos, T. Courtois, Casemiro, Isco, Carvajal, R. Varane, L. Jović, F. Mendy, F. Valverde

Remplaçants: Marcelo, J. Rodríguez, A. Areola, M. Díaz, Éder Militão, Vinícius Júnior, Rodrygo

Atlético XI: H. Herrera, J. Oblak, K. Trippier, Morata, Saúl, Felipe, T. Partey, J. Giménez, Á. Correa, João Félix, Renan Lodi

Remplaçants: Adán, S. Arias, S. Savić, Vitolo, Hermoso, Llorente, Rodrigo Riquelme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici