VISITE D’ÉTAT DANS LE MORONOU/Ané Boni, député d’Arrah rassure: « Il y a des velléités de boycotte chez certaines personnes, mais nous réussirons »

0
167
dav

On peut le dire, à seulement quelques heures de la visite d’État du Président de la République Alassane Ouattara dans le Moronou, le mercure monte. Le peuple morofouè est prêt à réserver au chef de l’État, un accueil des plus éclatant. Le député d’Arrah, Ané Bony Simeon, un des principaux acteurs de l’organisation de la visite rassure que malgré des tentatives de boycotte orchestrées par des personnes tapies dans l’ombre, l’événement sera une réussite. 

Honorable bonjour. Présentez vous à nous. 

Ané Boni Simeon.

Bonjour. Je suis l’honorable Ané Bony Simeon, député RHDP du département d’Arrah. Je suis à mon deuxième mandat et je suis natif d’Abongoua. 

Que représente cette visite d’État pour vos populations ? 

ABS.

Il est évident qu’une visite d’État est une opportunité de développement. A ce titre, nos populations attendent le chef de l’état pour leur part de développement. Mais aussi, c’est une occasion pour nous de lui dire merci pour tout ce qu’il a fait pour le Moronou et pour l’ensemble de la Côte d’Ivoire. Nous savons qu’il vient avec beaucoup de cadeaux pour nous. Mais nous avons aussi des préoccupations à lui soumettre concernant l’eau, l’électricité, la santé, l’école, la jeunesse et les femmes qui sont de grandes productrices de vivrières. 

Dans quel état d’esprit vous trouvez-vous? 

ABS.

Nous sommes fin prêts. Nous avons sillonné le département. L’information est arrivée où elle devait arriver et nos populations sont déterminées à réserver un accueil des plus chaleureux au Président de la République malgré quelques crocs en jambes de nos adversaires politiques. Partout où nous sommes passés, nous avons trouvé des populations enthousiastes prêtes à accueillir le chef de l’État et le jour J, vous vous en rendrez bien compte. Les populations vont sortir massivement pour dire akwaba au Président de la République. 

Quelles sont les attentes de ces populations ?

ABS.

Notre visite n’est pas différente des autres. Déjà un livre blanc à été rédigé et il mentionne tous les besoins de la région. Dans mon département, j’ai de gros villages qui souffrent énormément du manque d’eau potable surtout. Beaucoup de localités restent encore à électrifier. Nos routes sont pour la plupart impraticables. Depuis 1974, mon département est le grenier de tout ce qui est champs de cacao et de café. Et le premier à avoir remporté la coupe nationale du progrès vient de mon village. Je suis sûr que le Président va penser à toutes ces valeureuses populations. Nous savons que le Président se déplace aec sa femme qu’on sait très généreuse. Nous avons un vrai espoir que les femmes qui sont de grandes productrices de vivrières vont recevoir beaucoup d’elle. Mais rassurez-vous, le peuple Ahua va demander mais il sait aussi donner. 

Quelle sera la touche de votre village Abongoua dans la mobilisation ? 

ABS.

Mes parents seront bien sûr en première ligne. C’est leur fils qui parlera au nom des populations d’Arrah. Donc ils seront là en nombre impressionnant avec tout ce qu’ils savent faire dans tous les domaines. 

Votre mot de fin. 

ABS.

C’est de demander à tout le monde de sortir pour accueillir le Président de tous les ivoiriens. Nous n’avons de cesse de dire que c’est une visite d’État. Et donc le Président vient pour tout le monde. PDCI, FPI, RHDP, LIDER… Il ne faut pas écouter ceux qui disent autre chose. Nos adversaires politiques sont dans une logique de boycotte pour certains, mais nous veillons et nous allons réussir. 

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici