VISITE D’ÉTAT DANS LE MORONOU/Le Colonel Tanoh Bertin veut mobiliser au moins 3000 personnes pour la sous-préfecture d’Assie-Koumassi.

0
565
Exif_JPEG_420

 » Le mot d’ordre de l’inspecteur général d’État, Ahoua N’Doli Théophile, superviseur général de l’organisation de la visite d’État dans le Moronou, est que la mobilisation soit totale. Cela doit donc être notre crédo. Il souhaite que chaque cadre puisse à son niveau, mobiliser le maximum de personnes, pour le succès de cette visite d’État. Nous avons pris l’engagement à ses côtés de réussir ce défi. A mon niveau, en ce qui concerne la sous-préfecture d’Assie-Koumassi, il m’a été recommandé de mobiliser 3000 personnes au moins. Cela sera fait « , tels sont les propos tenus par le Colonel major Tanoh Koffi Bertin, cadre de la région, délégué sous-préfectoral du Rhdp d’Assie-Koumassi. C’était après une rencontre organisée par l’inspecteur général d’État à Bongouanou, pour faire le point sur l’organisation de cette visite.

Pour le Colonel Tanoh Bertin, les populations veulent être présentes à toutes les cérémonies. Ainsi, selon lui,  partout dans les villages, sous-préfectures qui seront traversés par le Président de la République, il y’aura du monde. Car, !e Chef de l’État leur apporte le développement. Et pour cela, l’union sacrée est souhaitée chez tous les cadres. » Je n’ai pas encore rencontré de cadres opposés à cette visite.

Le Président Ouattara vient en tant que Président de la République. C’est une visite républicaine. Il n’y a pas de politique politicienne à faire maïs, plutôt à se pencher sur la politique de développement. Car, le Président Ouattara vient avec le développement. C’est pour cela que toute la population va sortir, pour l’accueillir chaleureusement « , a t-il souligné.

Le Colonel Tanoh Bertin soutient que c’est un rêve qui se réalise, car cette visite est attendue depuis des lustres. Et aucun parent du Moronou ne peut exprimer un autre sentiment que celui de la joie. Aussi, sa satisfaction est autant plus grande qu’il sait que des problèmes cruciaux de la région trouveront des réponses favorables à savoir ceux de la voirie, de l’électrification, de l’adduction en eau potable, de l’éducation et de la santé.

Mieux, pour lui sa sous-préfecture natale, Assie-Koumassi va en tirer beaucoup de dividendes. Dans ce sens,il a dit  merci au chef de  l’état pour le nouveau château d’eau en construction et l’extension du réseau électrique. Et espère que la voie d’Assie-Koumassi vers Ananda, sera ouverte, pour faciliter le déplacement vers Bouaké. Cela permettra de gagner 75 km d’économie et de booster le développement de tous les villages situés sur cette voie.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici