Yamoussoukro-Session ordinaire du Sénat/Le projet de loi portant réglementation des systèmes financiers décentralisés voté

0
492

Le ministre de l’Economie et des Finances ,Adama Coulibaly était face aux sénateurs membres de la Commission des Affaires Economiques et Financières (CAEF) le samedi 07 octobre, à la Fondation Felix Houphouet Boigny. Objectif  d’expliquer le projet de loi modifiant l’ordonnance N°2011-367 du 03 novembre 2011 portant réglementation des systèmes financiers décentralisés (SFD), L’émissaire du Gouvernement a indiqué que pour améliorer les stratégies de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) en faveur de l’inclusion financière et promouvoir des services financiers variés et adaptés aux besoins des populations, les autorités monétaires ont décidé d’ouvrir le secteur de la micro-finance, en permettant à une part croissante des ménages et des Petites et Moyennes Entreprises (PME) d’accéder à une gamme de services financiers à coût raisonnable.

Pour Adama Coulibaly, cette finance promeut l’équité et elle repose sur trois principes fondamentaux (éviter les taux usuraires, éviter la spéculation et éviter que les ressources de la Finance Islamique financent les activités illicites comme la prostitution, le commerce de l’alcool et la drogue) et va réglementer les systèmes financières . Il n’a pas manqué d’affirmer que  la finance islamique est donc une facilité additionnelle donnée aux populations et aux PME afin de pouvoir accéder à des ressources pour financer leurs activités avec plus de facilité. Il a insisté pour dire que la finance islamique va garantir une large gamme de produits financiers qui va améliorer les conditions de vies des populations . Heureux du bon déroulement des travaux , le ministre Adama Coulibaly a remercié les sénateurs pour le travail qu’ils abattent pour le bien être de la  population.                                                       

N K

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici