L’université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo abrite la 11eme rencontre du dispositif de recherche et d’enseignement en partenariat

0
709

Le top départ des travaux de la 11 eme assise du comité de pilotage du dispositif de recherche et d’enseignement en partenariat en intensification écologique et conception des innovations dans le système agro-sylvo-pastoral de l’Afrique de l’ouest (Dpasap),  a été donné le vendredi 4 décembre dernier au sein de l’institution universitaire. Présidée par le représentant du président dudit comité, en l’occurrence Dr Doubangoulou Coulibaly, chercheur à l’institut d’économie rurale, la rencontre a enregistré la présence d’éminents chercheurs et enseignants-chercheurs de la Côte d’Ivoire, du Burkina-Faso, du Bénin et du Mali.

En sa qualité de représentant du président du comité de pilotage du Dpasap, Dr Doubangoulou a expliqué que ledit dispositif est aussi un cadre d’échanges, de mise en commun des projets de recherche et de renforcement de capacités humaines et techniques des institutions partenaires. Toujours selon lui, il a permis également de mobiliser plusieurs projets collaboratifs en lien avec la transition agro écologique.

« C’est un réseau de chercheurs issus d’institutions qui œuvrent dans la recherche scientifique. Ce dispositif a réalisé beaucoup de formations diplômantes et continues au bénéfice de ses membres (…) La rencontre de Korhogo a permis de mobiliser l’ensemble des acteurs universitaires. Une chance de toucher une masse critique de spécialistes de différentes disciplines », renseigne Dr Doubangoulou Coulibaly.

Présente à la rencontre, la directrice régionale du Cirad pour la zone sèche de l’Afrique de l’ouest revient sur les contours de leur appui financier et technique au projet en ces termes : « nous sommes en partenariat de longue date (…) Pour travailler sur la recherche agronomique pour le développement et, en particulier, dans le dispositif de recherche et d’enseignement en partenariat et ce, autour des thématiques telles que l’agro écologie et l’accompagnement. En France et ailleurs, l’agro écologie a été définie comme un moteur de développement de l’agriculture », fait savoir Lewicki Sylvie.

Pour le directeur de l’institut agropastoral de l’université Peleforo Gon Coulibaly, c’est une initiative louable et salutaire et pour cause « notre institution universitaire a pour thématique, l’agropastoral et donc, parler d’agro écologie ne peut que nous intéresser. C’est à cet effet que depuis 2015, l’université Peleforo Gon a pris en marche le train du Dpasap.Nous en tirons beaucoup de bénéfices en termes de renforcement de la collaboration entre les différentes institutions membres », se félicite Soro Yadé René.

                                               Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici