Béoumi/La compassion du gouvernement aux victime du conflit intercommunautaire

0
574

La ministre de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, Pr Mariatou Koné, accompagnee du ministre de la communication et des medias, Sidi Tiemoko Toure sont alles apporter le samedi 29 juin la compassion du President de la Republique Alassane Ouattara et son gouvernement aux victimes du conflit entre communautes baoule et malike des 15, 16 et 17 mai derniers qui a fait de nombreuses victimes dans chaque camp.

Ces affrontements ont fait 16 décès, 120 blessés, 300 déplacés et plus de 600 declarations de destructions de biens. Mariatou Kone est allée à la rencontre des victimes les bras chargés de vivres et de non vivres. A chaque ayant droit des victimes decedes elle aremis une enveloppe contenant 500 mille FCfa. Quant aux blessés, chaun a reçu symboliquement 50 mille FCfa. La cérémonie a eu pour cadre la cour du préfet de Béoumi, Djedj Mel.

Le ministre Sidi Toure, natif de Beoumi s’est réjoui du retour au calme. Selon lui, depuis ces tristes évènements ont secoué son village, les différentes communautés ont recommencé à revivre ensemble. Il ajoutera qu il a fait le constat que chacun regrette, du plus profond de lui-même, ce qui s’est passé. Par conséquent, a-t-il dit, il faut trouver les causes qui ont conduit à cette crise qui ne s’explique pas compte tenu des liens très poussés qui existent entre ces deux communautés.Prenant la parole, Pr Mariatou Koné, a fait observer une minute de
silence à la mémoire des disparues. Pour elle, cettecérémonie de compassion doublée de la restitution des travaux del’atelier du dialogue intercommunautaire qui s’est déroulé du 27 au28 juin à Béoumi, donne l’occasion, de de parler directementaux populations, tout en cherchant à comprendre les racines du malafin de pouvoir les exorciser.

« Cette activité intercommunautairevise à amener les acteurs sociaux à rechercher et à trouver par eux-mêmes, les facteurs qui menacent la cohésion en vue de trouver lessolutions durables pour un climat social apaisé dans le départementde Béoumi », a-t-elle espéré. Au nom du Président de la république,Alassane Ouattara et du premier ministre, Amadou Gon Coulibaly,elle a remercié le Pnud pour son appui technique et financier àl’organisation de cet atelier. En mémoire des disparus et en accordavec le ministre Sidi Touré, la ministre de la solidarité, de la cohésionsociale et de la lutte contre la pauvreté a propose la construction d’unestèle. Elle a exhorté les uns et les autres à jouer leur partition pour neplus que Béoumi revivre pareille follie meurtriere. Toutefois elle a assuré que la justice fera son travail pour la manifestation de la vérité et que les sanctions puissent servir de lecon et d’exemple. Soyons tous des artisans de la paix et de la cohésion sociale », a-t-elle conclu

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici